Devis Rappel
De l’aventure humaine au coeur du voyage - Vietnam , Laos , Cambodge
Demande de devis
Accueil > Bien préparer votre vouyage

Conseils pratiques

vietnam authentique-sur la rizière

Vous avez décidé de partir en voyage au Vietnam, avec ou ou sans les services d'Amica Travel. Veuillez trouver ci-joint quelques uns de nos conseils qui peuvent vous être utiles.

Nous vous souhaitons un bon voyage!

  1. Entrée / Séjour
  2. Transport
  3. Communication
  4. Décalage horaire
  5. Langue
  6. Vêtements
  7. Gastronomie
  8. Monnaie
  9. Photos et vidéo
  10. Courant
  11. Santé
  12. Assurance voyage
  13. Sécurité
  14. Avertissement concernant la drogue
  15. Heures d’ouverture
  16. Pourboire
  17. Cadeaux
  18. Fêtes et jours fériés
  19. Guides et livres
  20. Adresses utiles
  21. Autres

1. Entrée / Séjour

Un visa est nécessaire pour séjourner au Vietnam. Il est à demander auprès de l’Ambassade du Vietnam. La date d’expiration du passeport ne doit pas être inférieure de 6 mois à la fin de validité du visa ou du séjour au Vietnam. Le visa est valable pour un mois avec possibilité de prolonger sur place.

Le visa coûte environ 60 € (ou 70 € par correspondance). Un visa de 3 mois coûte 150 € (avec entrées multiples).

Il existe trois catégories de visas : pour touriste, pour voyages d'affaires et pour les français d'origine vietnamienne. Attention : votre passeport doit en principe être valable 1 mois après la date d'expiration de votre visa. Compter 1 à 2 semaines de délai pour le visa pour touriste. Se munir de 2 photos d'identité récentes et, sur place, il vous faudra remplir un formulaire (M3) en deux exemplaires.

Pour le visa voyages d'affaires, le délai d'obtention est beaucoup plus court : 2 à 3 jours après le dépôt du dossier. Il coûte 35 euros pour une entrée valable 1 mois, de 50 à 120 € pour un visa à entrées multiples selon la durée demandée et il faut se munir du numéro d'autorisation émanant du ministère de l'Intérieur vietnamien (payant), que se sera procuré le correspondant de l'homme d'affaires au Vietnam afin de justifier de sa mission sur place. L'obtention du visa pour journaliste est assez longue. Un accord préalable du ministère des Affaires étrangères (département de la Presse) est obligatoire.

Possibilité de visa à l'arrivée : si la demande est faite à l'avance, il est possible, en cas d'urgence, d'obtenir un visa en arrivant au Vietnam. Il faut avoir un passeport et contacter 1 ou 2 jours à l'avance le service Action -Visas. Cette procédure spéciale coûte environ 165 €. En cas d’urgence, le visa peut être obtenu à l’entrée du Vietnam. Contactez votre agence de voyage pour avoir plus d’informations.

En cas de transit, à l’aller comme au retour par le Vietnam, pour un pays tiers, il faut être titulaire d’un visa à entrées multiples ; aucune régularisation sur place, à l’entrée dans le pays, n’est possible.

Les étrangers peuvent entrer sur le territoire vietnamien aussi bien par les aéroports internationaux (Hanoi, Ho Chi Minh Ville, Danang) que par les postes terrestres suivants:

Chine: Mong Cai (province de Quang Ninh), Huu Nghi (province de Lang Son), Dong Dang (province de Lang Son), Lao Cai (province de Lao Cai)

Laos: Cau Treo (province de Ha Tinh), Lao Bao (province de Quang Tri), Chao Lo (Quang Binh) Cambodge: Moc Bai (province de Tay Ninh), Son Tien (province d’An Giang).

2. Transport

En avion

Vols internationaux : Plusieurs compagnies desservent le Vietnam : Vietnam Airlines, Air France, Eva air, Malaysia etc. Il existe peu de compagnies à bas prix sur cette destination, à vous de trouver un billet pour un prix avantageux. C'est en réservant longtemps à l'avance et de préférence hors saison que vous trouverez le meilleur prix.

Les vols directs à destination soit de Sai Gon, soit de Hanoi, plus chers mais plus reposants, méritent votre attention. Si vous arrivez à Saigon, privilégiez un retour par Hanoi, ou vice versa !

Pour avoir testé les deux formules, cela dépend du temps toujours plus frais et du dépaysement plus brutal au Nord ou Saigon au Sud, plus bruyante, plus vivante.

Du Nord, il est plus facile de découvrir les régions de Sapa, Lao Chai, Dien Bien Phu quand on n'est pas pressé par le vol du retour.

Vols intérieurs : Sur le marché des transports aériens domestiques, la Vietnam Airlines détient encore le monopole, même s’il existe des vols de Pacifique Arlines, moins cher mais moins réguliers. Les vols intérieurs de la Vietnam Airlines sont assez denses et couvrent les plus grandes villes du pays, avec une flotte récente composée essentiellement des Airbus et des Boeing. Des annulations inopinées peuvent intervenir.

En train

Le train, c'est une aventure à ne pas manquer. Le train pittoresque serpente, bringuebalant, couinant et klaxonnant le long des verts paysages à une vitesse rarement supérieure à 50 km/h. Donc profitez en pour gagner une nuit sur les trajets qui durent au moins 12 heures, Hanoi Sapa, Hanoi Hué, Nha Trang Saigon, etc.

Deux trains de nuit quotidiens permettent d’effectuer le trajet Hanoï-Lao Cai (Sapa), l’un en couchettes rudimentaires, l’autre en couchettes un peu plus confortables. Trois fois par semaine, un wagon tout confort est accessible aux clients de l’hôtel Victoria.

En bus et en voiture

Vous voyagerez dans de grands bus climatisés ou des voitures très neuves (la concurrence est forte, et les compagnies offrent en générale de très bons services) avec de bons chauffeurs qui klaxonnent la nuit durant en doublant tout ce qui se présente parfois dans des conditions où la sécurité est remise au hasard et à votre propre chance!

Mais c'est, il faut le dire, le transport le plus rapide pour rallier les différentes destinations.

En taxi, en moto – taxi ou en vélo

Le taxi, on peut payer sa course soit forfaitairement, soit au compteur, mais le prix reste très raisonnable. Comptez environ 0,5 Euro le kilomètre.

La moto et le vélo sont les moyens de transport le plus utilisé au Vietnam. Il est très facile de trouver des moto-taxis (xe om) partout en ville et à un prix particulièrement raisonnable.

Laissez vous tenter et enfourchez la liberté. Dans les villes comme Hué ou Hoi An, le scooter et surtout le vélo sont très agréables.

Cela vous permet de vous écarter des centres villes, la brise légère vous rafraîchit, mais attention aux coups de soleil et aux brûlures des pots d'échappements, blessure reconnaissable des touristes.

Le port du casque de moto est obligatoire sur les routes nationales et provinciales, et fortement recommandé en ville. Les casques disponibles sur le marché local étant de qualité variable, il est conseillé d’apporter un casque aux normes européennes si l’on a l’intention de louer une motocyclette.

Cyclo- pousse

Le cyclo-pousse ressemble à une sorte de triporteur à pédales, le pilote est derrière vous.

Attention, ils sont malins... mais nous aussi!!! Bien négocier le prix avant de monter, s'assurer qu'il a compris la destination, qu'il s'y rend sans détour!

Pas la peine de montrer un plan de la ville, cela va le perturber, de toute manière le conducteur de cyclo dit toujours oui et avec le sourire...

3. Communication

Internet

Il existe partout au Vietnam des cafés Internet. Comptez environ 0,5 Euro pour une heure d’accès. Il est ainsi particulièrement facile d’envoyer et de recevoir des mails. C’est le moyen de communication internationale le plus pratique et le moins cher.

Téléphone

Les services de téléphonie mobile et fixe sont désormais de bons marchés.

Pour téléphoner à partir du Vietnam : Choisissez un bureau de poste près de votre hôtel (plus économique qu'à l'hôtel). Il faudra composer le 00, suivi du code de votre pays (33 pour la France) puis le numéro correspondant à la région (1 pour la région parisienne) et enfin le numéro de votre correspondant.

Pour téléphoner au Vietnam à partir de l’étranger : composez le 00 84 puis le 8 pour Ho Chi Minh ville ou le 4 pour Hanoi, suivi du numéro de votre correspondant.

4. Décalage horaire

L’heure locale est, par rapport à l’heure GMT : +7 en hiver et + 5 en été. Les effets du décalage horaire se font donc fortement sentir dans le sens Europe – Vietnam. Prévoyez donc quelques heures de repos à votre arrivée au Vietnam, avant de commencer les visites.

Le Vietnamien se lève tôt (5-6 H à la campagne et 6-7H en ville). Levez-vous donc à l'aube, vous ne serez pas seul, et c'est le meilleur moyen pour découvrir et comprendre la vie des Vietnamiens.

5. Langue

Le vietnamien est la langue nationale.

L’anglais est pratiqué dans la rue depuis l’ouverture économique et l’afflux des touristes. Le français se pratique également, mais d’une façon moins courante et moins commerciale, malgré le sommet de la Francophonie qui s'est tenu en novembre 1997. Cependant, vous trouverez toujours des érudits parlant la langue de Molière avec un style parfait. Les échanges commerciaux s'intensifiant, la langue française ne saurait tarder à s'imposer….

6. Vêtements

Emmener toujours des vêtements de pluie (au cas où….) et une casquette. Au Nord, durant l’hiver, prévoir une petite laine et un blouson. Des chaussettes pour les moustiques si vous vous éloignez des villes. Des vêtements en toile et en coton.

Si vous visitez les pagodes et temples, les pantalons et chemises avec manches sont conseillés.

7. Gastronomie

La nourriture est très bon marché. Le plat de base est le Pho, une soupe de pâte de riz et de viande mais la cuisine est tellement variée que vos papilles gustatives n’auront pas le temps de s’ennuyer.

Le Vietnamien est comme le Français : Un bon vivant. Le moment du repas est très important. Cependant, quelques précautions s’imposent. En règle générale, les conditions d’hygiène sont bonnes dans les restaurants. Dans les petites échoppes aux coins des rues, si vous n’avez pas l’estomac "blindé", évitez les légumes, herbes et fruits crus (sauf si épluchés par vous-même ou trempés dans de l’eau avec des pastilles de stérilisation) ainsi que les glaçons. Vous pouvez demander à tremper vos boissons dans un gros bol d’eau rempli de glaçons, cela les rafraîchit en général rapidement.

8. Monnaie

Pour vos achats courants, nous vous conseillons de payer en devises locales, le Dong (1 Euro = 20000 dôngs environ), sauf pour les grosses sommes.

Il est aussi intéressant d’emmener des Euros que des dollars US, néanmoins les dollars sont plus faciles à changer. Ne pas changer dans la rue mais dans des endroits officiels : le dong est stable et cela évite "les arnaques ".

Cartes de crédits et Travellers chèques acceptés dans toutes les grandes banques.

Marchandage: Il est de rigueur au Vietnam pour tout achat et même pour les mini-hôtels.

On ne marchande par contre généralement pas au restaurant.

9. Photos et vidéo

Autorisées partout sauf aux approches des sites militaires. Lors de certains spectacles ou dans certains musées, il faut s’acquitter d’une taxe.

10. Courant

220 Volts, se munir d’une lampe de poche en cas de coupure électrique.

11. Santé

Aucune vaccination n’est obligatoire. L’institut Pasteur recommande tout de même les vaccinations suivantes : Tétanos, Diphtérie, Typhoïde, poliomyélite, Hépatite B, Méningite A, C, Hépatite A, Traitement anti-paludique.

A éviter : les glaçons et l’eau du robinet. Préférer les eaux en bouteilles capsulées, d’origine locale ou importées. A défaut, filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. Eviter la consommation de poisson de viande et de volailles crus.

Emmener : désinfectant, compresses, aspirine, pansements, pommade pour foulure et entorses, anti-diarrhéique, antispasmodique, anti-émétique, produit répulsif contre les moustiques pour les régions éloignées.

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes:

Dengue : Présence endémique de la dengue: des précautions doivent être prises dans l’ensemble du pays. Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques) La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée). D’autres maladies virales, également transmises par les piqûres de moustiques, peuvent parfois survenir.

Paludisme : Prévention du paludisme (malaria): maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires...) A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : bande côtière et deltas: pas de chimioprophylaxie. Partout ailleurs, zone 3.

Encéphalite japonaise : Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. Des cas humains ont été recensés dans les provinces du Nord du Vietnam. Ces cas peuvent être mortels ou engendrer des séquelles neurologiques graves. Il existe un vaccin contre l’encéphalite japonaise qui est conseillé en cas de séjour prolongé en zone rurale. Dans le cadre d’un voyage touristique, il semble que les mesures physiques (vêtements longs, répulsifs...) soient une arme efficace.

Sida: Prévalence non négligeable du VIH - sida. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

12. Assurance voyage

Il est indispensable de souscrire une assurance maladie prévoyant le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger (les tarifs pratiqués par les structures privées étant élevés) ainsi que les frais d’un éventuel rapatriement sanitaire.

13. Sécurité

Au Vietnam, la période des moussons comporte des risques d’inondation non négligeables qui peuvent entraîner des glissements de terrain et par conséquent, des coupures momentanées des routes ou des voies ferrées. Ces pluies touchent en général, pendant l’été, le bassin du fleuve rouge au nord et jusqu’en novembre, les provinces du centre ainsi que le Delta du Mékong au sud du pays.

Le niveau de criminalité de droit commun reste faible même si l’on observe un développement de la petite délinquance dans les régions touristiques (Sapa, Nha Trang notamment) qui tend à s’organiser en bandes spécialisées, les étrangers constituant des cibles de choix pour les pickpockets et les vols à l’arraché effectués en moto.

Il est conseillé de :

  • ne pas porter de bijoux et de sacs ;
  • ne pas marcher au bord de la chaussée ;
  • de laisser papiers et billets d’avion dans le coffre de l’hôtel ;
  • d’éviter de prendre des cyclo-pousse la nuit.
  • ne pas laisser de l’argent dans le même endroit que les papiers et billets d’avion.

14. Avertissement concernant la drogue

La législation vietnamienne est particulièrement sévère face aux délits concernant le trafic de stupéfiants. En effet, le code pénal vietnamien dispose que toute personne trouvée en possession de plus de 100 grammes d’héroïne ou de cocaïne, ou bien de plus de 5 kilos d’opium, ou encore de plus de 75 kilos de cannabis, est passible d’une peine de prison à perpétuité ou de la peine de mort.

15. Heures d’ouverture

Des banques : de 7H00 à 11H00 et de 13H00 à 17H00 ;

Des magasins : de 6H00 à 20 H00 tous les jours non-stop

16. Pourboire

De rigueur. ATTENTION: Ne pas donner de trop petits pourboires (il vaut mieux ne rien donner que de donner une somme trop modique, qui peut vexer).

17. Cadeaux

Avec l’ouverture économique, il ne manque rien au Vietnam. Néanmoins, un petit chocolat, des stylos de bille, un livre ou un petit produit cosmétique emmené de l’étranger peuvent plaire.

18. Fêtes et jours fériés

Fête du Nouvel an vietnamien : suivant le calendrier lunaire ( janvier ou février du calendrier solaire)

2 septembre : déclaration de l’indépendance;

30 avril : Réunification du pays;

Le reste de l’année : nombreuses et diverses fêtes religieuses ou nationales sur l’ensemble du Pays.

19. Guides et livres

Le Routard, Le Petit Futé, Guides Arthaud, La Manufacture, Lonely Planet. Pour les livres, plusieurs maisons d’éditions françaises proposent de livres très intéressants sur le Vietnam. Consultez, à titre d’exemple : www.editions-picquier.fr ; www.aube.lu

20. Adresses utiles

En France

  • Ambassade du Vietnam : 62-66, rue Boileau, 75016 Paris. M. : Exelmans ou Chardon-Lagache. Tél. : 01-44-14-64-00. Tél. : 01-44-14-64-20 (infos sur répondeur). Passeport : Tél. : 01-44-14-64-26. Visas pour les Vietnamiens (de nationalité française) : Tél.: 01-44-14-64-17. Le service consulaire pour les visas est ouvert du lundi au vendredi, de 10 h à 12 h (pour le dépôt des demandes) et de 14 h à 17 h 30 (pour le retrait des dossiers).

  • Bureau d'information Vietnam et Action-Visas: 69, rue de la Glacière, 75013 Paris. M.: Glacière. Tél. : 0892-707-710. Fax : 0826-000-726. Internet : www.cap-vietnam.com. Minitel : 36-15, code CAP VIETNAM. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 18 h 30, et le samedi de 9 h 30 à 13 h. Ce bureau sert d'office de tourisme du Vietnam à Paris. Service de visas très efficace et service de transfert d'argent sur place accessible à tous.

  • Centre d'information et de documentation sur le Vietnam contemporain: Tour Rond-Point 93, 69, rue du Général Galliéni, 93100 Montreuil. Tél. : 01-48-59-12-58. Nombreuses publications en français, en anglais et en vietnamien sur le Vietnam contemporain. Ils reçoivent régulièrement de la Bibliothèque nationale de Hanoi les livres des maisons d'édition vietnamiennes. E-mail : cidvietnam@wanadoo.fr.

  • Galerie de la Maison du Vietnam: 28, rue des Bernardins, 75005 Paris. M. : Maubert-Mutualité. Tél. : 01-56-24-87-08.

  • Association des Amis de Huê: 25, rue de Crimée, 75019 Paris. M. : Place-des-Fêtes. Tél. et fax : 01-42-39-04-88

Au Canada

  • Ambassade du Vietnam: Wilbrod 470, Ottawa, Ontario K1N-6M8. Tél. et Fax : (1-613) 232-1957

En Belgique

  • Ambassade du Vietnam : bd du Général-Jacques, 1, 1050 Bruxelles. Tél. : (32-2) 379-27-37. Fax : (32-2) 374-93-76. Service des visas ouvert les lundi, mercredi et vendredi, de 14 h à 17 h. Compter environ 62 € et 1 semaine de délai pour un visa valable 1 mois.

En Suisse

  • Ambassade du Vietnam: 26, Schlosslistrasse, 3008 Berne. Tél : (41-31) 388-78-78. Fax : (41-31) 388-78-79. Bureaux ouverts en semaine de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30. Compter 70 Fs et un délai d'une semaine pour un visa valable 1 mois.

Autres

Vols internationaux pour le Vietnam:

Les vols directs à destination soit de Sai Gon, soit de Hanoi, plus chers mais plus reposants, méritent votre attention. Si vous arrivez à Saigon, privilégiez un retour par Hanoi, ou vice versa !

Pour avoir testé les deux formules, cela dépend du temps toujours plus frais et du dépaysement plus brutal au Nord ou Saigon au Sud, plus bruyante, plus vivante.

Du Nord, il est plus facile de découvrir les régions de Sapa, Lao Chai, Dien Bien Phu quand on n'est pas pressé par le vol du retour.

Les possibilités de visite:

Elles sont particulièrement variées. Dans le désordre, on peut citer: Saigon, ses pagodes, ses marchés, le quartier Chinois de Cholon...Dans les environs de Saigon, les tunnels de Cu Chi et le temple Cao Dai Thay Ninh, le Delta du Mékong, une excursion dans les méandres du fleuve au départ de Can Tho, Sa Dec...La baie de Nha trang et ses excursions en mer sont inoubliables avec les boat trip (voyage bateau!). Hoi An, paisible et romantique, à proximité s'y trouvent sa magnifique plage et les temples Cham de Mi Son...Hué, capitale culturelle et les tombeaux impériaux le long de la rivière des parfums...Hanoi, la capitale, ville au charme colonial: La baie d'Along, une merveille du monde...Hoa Lu, surnommée la baie d'Along Terrestre...L'extrême nord Sapa, le mont Fan Si Pan, Dîen Bîen Phu...

En résumé des destinations pour contempler quelques merveilles du monde !

Consultez la rubrique "Sites" pour plus d'informations.

Saisons pour visiter le Vietnam

Le climat au Vietnam varie du Nord au Sud. Tandis que le Nord connaît les quatres saisons, le Sud ne connaît que la saison sèche (novembre-avril) et la saison des pluies (mai – octobre).

Dans le Nord, la meilleure période est le mois de novembre et la fin d'avril- début mai, pendant laquelle la température varie entre 15 à 25 degré. La mauvaise période est le mois de juillet et le début du mois d'août, lorsque l'été bat son plein avec une température qui peut grimper jusqu'à 40 degré à l'ombre. Dans le Sud, il n'existe pas de mauvaise période, mais la saison sèche est meilleure que la saison des pluies.

En somme, c’est la période allant du mois d’octobre jusqu’à la fin d’avril qui est la plus propice pour un voyage au Vietnam.

Sommaire bien préparez votre voyage »

en France

du lundi au vendredi (09h-12h & 14h-18h)

06 19 08 15 72 ou 06 28 22 72 86

au vietnam

du lundi au vendredi (8h-17h30) : 09 84 56 66 76

© Amica Travel 2014 - Voyage au Vietnam avec Amica Travel, le site de voyage spécialiste du Vietnam
Building NIKKO, 3ème étage, 27 Rue Nguyen Truong To, Ba Dinh, Hanoi, Vietnam - Google Maps - Tél: (0084) 4 6273 4455 - Email: info@amica-travel.com
4.3 / 5 Calculé sur 109 avis Facebook