Nous contacter

Agence locale, spécialiste des voyages sur mesure : Vietnam, Laos, Cambodge & Birmanie

Portrait de Catherine Juillerat

Ambassadrice d’Amica Travel en Alsace

Qui est Catherine Juillerat ?

Ingénieur de formation, j'ai passé ma carrière dans un institut de recherches scientifiques. Après avoir élevé mes enfants et en parallèle avec ma profession, j'ai consacré la plupart de mes loisirs à mes principales passions : la création textile, la photographie et l'art en général. J'ai découvert les travaux d'aiguille et la photographie dès mon plus jeune âge. Je les ai beaucoup pratiqués et étudiés pour me perfectionner au fil des années.

Très ouverte sur le monde et curieuse d’autres cultures, j’aime voyager à la rencontre des populations, découvrir leur environnement, leurs traditions et leurs différents artisanats. J'ai appris plusieurs langues car il est essentiel pour moi de pouvoir communiquer, où que je sois.

J'ai découvert l'Asie en 2005 et mon premier voyage au Vietnam date de 2009. J'ai eu un coup de cœur pour ce beau pays que j'ai eu envie de connaître davantage. C'est ainsi que j'y ai déjà passé plus d'un an de ma vie, en 11 séjours. A la retraite depuis quelques temps, il m'est plus facile maintenant de rester plusieurs mois par an au Vietnam.

J'ai voyagé plusieurs fois avec Amica depuis 2014. J'ai toujours été enchantée par les prestations fournies, aussi bien par les guides et les chauffeurs que par le personnel des bureaux. Tous sont très attentionnés et font le maximum pour satisfaire les clients. J'apprécie particulièrement la démarche de cette agence de tourisme responsable qui, d'une part, fait découvrir aux voyageurs les patrimoines naturels et culturels du pays et, d'autre part, contribue à améliorer les conditions de vie de la population. L'humain, la rencontre et le partage tout comme le respect de l'environnement sont au centre des préoccupations d'Amica. Ce sont aussi mes valeurs.

Pourquoi avoir choisi le Vietnam et sa broderie, pour passions / un engagement ?

Lors de mes voyages, mes passions m'accompagnent ! Tout naturellement, je cherche à découvrir l'artisanat textile local et je photographie ces moments de rencontres et de découvertes.

En 2014, j'ai eu la chance de rencontrer à son atelier près de Hanoi le maître-brodeur M. Vu Gioi qui restaure les costumes impériaux et brode de somptueux vêtements traditionnels en soie. Je souhaiterais que cet artiste soit invité à exposer en France dans un environnement sécurisé et adapté à ses créations si précieuses, par exemple au musée Guimet à Paris.

M. VU Gioi photo Catherine Juillerat
M. VU Gioi, photo © Catherine Juillerat

J'ai appris que le village de Van Lam, près de Ninh Binh, avait plus de 700 ans de tradition en broderie, d'inspiration chinoise pendant des siècles puis influencée par la broderie française pendant la période d'Indochine. En 2018, j’ai visité les 4 entreprises de broderie qui survivent dans ce village. J'y ai rencontré le maître-brodeur M. Chu Van Luong, 95 ans, qui a enseigné la broderie jusqu'à l'âge de 90 ans. Il est surnommé "le roi de la broderie" et a eu le grand honneur de broder une pièce textile pour le mausolée de Ho Chi Minh.

M. Chu Van Luong, photo © Catherine Juillerat
M. Chu Van Luong, photo © Catherine Juillerat

Evidemment, les vêtements traditionnels des ethnies minoritaires m'intéressent tout particulièrement, par la richesse de leurs matières et de leurs couleurs, la diversité de leurs motifs et la dextérité des femmes qui les ont réalisés. C'est ce qui m'a amenée à visiter différentes régions montagneuses du nord.

Jeune femme Hmong au marché de Can Cau
Jeune femme Hmong au marché de Can Cau, photo © Catherine Juillerat

Le fil est un lien universel qui unit tous les artisans textiles, quel que soit leur pays. C'est pourquoi j'ai eu l'idée de créer un projet artistique visant à relier par la broderie le maximum de femmes dans le monde. J'ai nommé ce projet "We are linkers" (Nous créons des liens). La première œuvre du projet a été réalisée par 35 femmes de 5 pays, dont 20 Vietnamiennes. En septembre 2019, je l'ai présentée en France lors de l’exposition "Broderie et art textile au Vietnam" dont j’étais la commissaire, dans le cadre du Carrefour Européen du Patchwork qui a lieu chaque année en Alsace. J’y présentais les créations de 4 artistes textiles rencontrés pendant mes voyages. C'est ainsi que plus de 20000 visiteurs venant du monde entier ont pu découvrir en 4 jours d'exposition de superbes broderies et autres créations textiles vietnamiennes.

broderie de l'artiste française Geneviève Attinger
Projet "We are linkers" – extrait de l'œuvre "Hommage" incluant une broderie de l'artiste française Geneviève Attinger qui s'est inspirée de mon portrait de M. Chu Van Luong.

En janvier 2018, j’avais moi-même exposé une vingtaine de mes créations en art textile à Hanoi, avec l'artiste Thanh Thuc qui réalise des tableaux en collages de tissus.

Si tu devais avoir qu’un seul moment à retenir de toute ton expérience au Vietnam, ça serait lequel ?

J’ai vécu de nombreux moments très forts et inoubliables.

Mon récent séjour chez une famille Dao rouge, à proximité de Ta Phin, a marqué une étape importante dans ma façon de voyager seule et de manière de plus en plus indépendante, à la rencontre de l’humain. J’ai pris un billet de bus aller simple de Hanoi à Sapa, ne sachant pas si j'allais rester 3 jours ou peut-être 6 jours dans la montagne. Je m’y suis sentie tellement heureuse que j’y ai passé 3 semaines ! Fascinée par la beauté et l’extrême finesse des broderies Dao rouge de Ta Phin, j’ai voulu apprendre à broder certains motifs avec les dames du village. En les côtoyant tous les jours, j’ai pu observer qu’elles travaillaient durement du matin au soir, sans jamais se plaindre. Quand elles brodent ensemble, c’est un moment de répit dans leurs activités, mêlé de rires, d’amitié et de solidarité. Leurs maisons ont un confort rudimentaire, sur un sol en terre battue, un seul meuble pour ranger leurs quelques effets personnels, un égouttoir pour la vaisselle, des tables et des chaises pour accueillir la famille et les amis autour d’un repas animé. 3 foyers permettent de cuisiner, de chauffer l’eau du bain aux plantes médicinales et de se réchauffer le soir en bavardant ou en brodant autour du feu. J’ai été très touchée par l’hospitalité des Dao rouge, leur générosité et leur entraide.

Cette expérience a été pour moi un pas de plus vers l’essentiel.

Détail d'une veste Dao
Détail d'une veste Dao

Chez May Sinh homestay, près de Ta Phin
Chez May Sinh homestay, près de Ta Phin

Quels sont tes projets futurs ?

Je souhaite continuer à rencontrer, étudier et photographier les ethnies et leur artisanat textile dans les montagnes du nord du Vietnam, en me concentrant surtout sur les différents groupes de Dao. Avant d’y retourner l’an prochain, je vais me documenter sur leurs traditions et continuer à broder. Je souhaite également progresser en vietnamien. 2020 sera donc une année studieuse !

Articles récentes

Besoin de conseil pour votre voyage ?

Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H

Contactez-nous

Les autres ambassadeurs

temoignages page facebook