Nous contacter

Agence locale, spécialiste des voyages sur mesure : Vietnam, Laos, Cambodge & Birmanie

My Son

Le site archéologique de My Son

Situé à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de la charmante petite ville de Hoi An dans un superbe cadre naturel verdoyant, le site archéologique de My Son fut la capitale religieuse et politique du royaume du Champa, culture unique qui fleurissait sur la côte du Centre Vietnam du 4ème au 13ème siècle.

Classé aujourd’hui au patrimoine mondial par l’UNESCO, il regroupe les plus importants vestiges de cette civilisation disparue. My Son dispose aussi d’une position stratégique sur le chemin des patrimoines du Centre qui comprend aussi l’ancienne cité impériale de Hué et la vieille ville de Hoi An.

Meilleure saison : De mars à octobre pendant la saison sèche. Attention à bien vous prémunir du soleil, car en Indochine il peut taper fort de juin à septembre.

Histoire du site cham de My Son

C’est au IVème siècle que le souverain Bhadravarman édifia à My Son, un temple en bois dédié au culte du lingam du dieu-roi Civa Bhadresvara. Ravagé par un terrible incendie au VIIème siècle, le roi du royaume du Champa de la IVème dynastie, Sambhuvarman, décida d’ériger à la place du temple en bois détruit par les flammes, un temple fait en briques  cuites et en piliers de pierre décorés de bas-reliefs en grès, représentant des scènes de la mythologie hindoue. Puis par la suite, les rois cham ont bâti tour à tour, sur près de dix siècles, des tours-sanctuaires qui ont été des lieux de culte mais également des nécropoles pour les rois défunts. À partir du XVème siècle, My Son cessa d’être un lieu de culte avec le déclin du royaume du Champa.

L’héritage cham le plus important du royaume du Champa

  • Près de 70 ouvrages architecturaux / tours-sanctuaires cham
  • Le grand socle en grès datant de la seconde moitié du VIIe siècle, le trésor du site
  • Le cadre enchanteur
  • La quiétude des lieux

Un cadre naturel unique

Les tours hindoues du sanctuaire cham de My Son ont été érigées dans un cirque élevé, entouré d’une chaîne de montagnes formant une sorte d'amphithéâtre naturel constitué de plusieurs collines verdoyantes concentriques. L’emplacement fut choisi afin de symboliser la grandeur et la pureté du mont Méru, montagne mythique considérée comme l'axe du monde, berceau des dieux hindous au centre de l’univers. Un cadre naturel de toute beauté surtout après les pluies de printemps qui donnent à la nature, un vert électrique vraiment saisissant !

Une redécouverte française

En 1889 le fonctionnaire de l'administration coloniale française Camille Paris, alors en mission cartographique dans la région, redécouvrit le site archéologique de My Son. Puis c’est Henri Parmentier l'un des pionniers de l'archéologie Indochinoise, chef du service archéologique de l'EFEO, qui réalisa des fouilles archéologiques en 1903 et 1904 pendant onze mois sur le site de My Son. C’est celui qui créa par la suite, le musée des antiquités cham à Tourane, aujourd’hui appelé Danang. Inauguré en 1919, ce musée présente la plus belle et la plus importante collection d’art et de sculpture cham au monde. Une découverte culturelle à ne pas manquer si vous êtes de passage à Danang, station balnéaire du Vietnam vouée au tourisme domestique et au tourisme de masse. Outre les 2000 antiquités le bâtiment à l’architecture coloniale vaut à lui seul le coup d’œil.

Encore un mystère...

En observant attentivement la structure des tours vous remarquerez qu’il n’y a aucun mortier ou autre élément visible qui tient les briques ensemble. La technique de construction des tours et des temples religieux est encore aujourd'hui mystérieuse. Si les briques étaient très peu cuites pour faciliter les sculptures, on ignore la nature du liant qui a servi à les assembler. Cela pose, encore aujourd'hui, des problèmes à la préservation des édifices, soumis au climat capricieux des tropiques.

Croisière sur la rivière Thu Bon

Lors d’un voyage au Vietnam, la découverte du site archéologique de My Son peut se coupler avec une croisière enchanteresse sur la rivière Thu Bon afin de regagner l’ancienne cité marchande de Hoi An. Une croisière ponctuée d’escales pour visiter quelques villages de métiers traditionnels et pour découvrir des hameaux blottis au cœur d’une végétation dense. La croisière prend fin dans l’estuaire, au débouché de la plage de Cua Dai et à la forêt de noix de coco de Bay Mau et son cadre exotique hypnotisant. On observe des pêcheurs, nombreux à jeter leurs filets.

Un site archéologique rappelant Angkor

En Asie du Sud-Est, le site n’est pas aussi grandiose que peuvent l’être l’ensemble des temples d’Angkor au Cambodge ou le site archéologique de Bagan en Birmanie. Mais il constitue un des plus beaux sites archéologiques du Vietnam. My Son n’en reste pas moins remarquable par ses gravures et son style, les voyageurs ayant déjà visité Angkor et Bagan peuvent parfois être déçus par la découverte du site archéologique de My Son. Aussi il important d’avoir un bon guide qui puisse faire parler les pierres et mettre en lumière les deux styles dans l'art du Champa : My Sơn E1 et My Sơn A1.

Tous les matins et en début d’après-midi à 9h30, 10h30 et 14h30 vous pouvez à un spectacle de danses traditionnelles cham.

Plus de photos

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous