Nous contacter
Phnom Kulen

Le parc national de Phnom Kulen

La région de Siem Reap est souvent résumée aux temples d’Angkor Wat… hors à 50 km au nord-est de la cité et du site archéologique, se déploie le superbe parc national de Phnom Kulen, sur un petit massif qui culmine à 487 mètres d’altitude. Pour sa beauté naturelle et son histoire, ce parc à la végétation luxuriante fait partie de ces excursions hors des sentiers battus, à ne pas manquer lors d’un voyage au Cambodge. En effet, ce site peu fréquenté par les voyageurs étrangers, n’en reste pas pour les cambodgiens, un grand lieu de pèlerinage.

Un parc national à deux pas de la trépidante Angkor

Comptez 1h30 à 2h en voiture, moto et un peu plus en tuk tuk, depuis Siem Reap pour atteindre ce lieu possédant un patrimoine naturel et historique de grande valeur. Comptez environ 20 USD pour rentrer dans le périmètre du parc en voiture. Sur le plan hydraulique, Phnom Kulen est le lieu où part la plupart des sources qui alimentaient jadis la grande cité d’Angkor Thom ainsi que Angkor Vat, la « cité monastère ». L’eau était la base de la prospérité de la civilisation khmère et c’est bien ici que la source de la rivière Siem Reap, ainsi que ses affluents naissent pour ensuite arroser la ville moderne éponyme. Vous pourrez vous baigner dans une des nombreuses chutes d’eau et rivières peu profondes, très rafraîchissantes, lieux plébiscités pour un pique-nique en plein air.

Le saviez-vous ?

Une légende locale raconte que c’est dans ce décor naturel sublime, que le roi Jayavarman II (802-850) a proclamé la fondation du royaume d’Angkor, en dépit de la dépendance de ce territoire à l’île de Java, située dans l’actuelle Indonésie.

L’histoire légendaire du site en fait un lieu sacré et fréquenté des locaux. La présence de nombreux temples bouddhistes autrefois hindous, d’autels dédiés aux offrandes, de bassins d’eau bénite et de la pagode Preah Ang Thom et son gigantesque Bouddha couché, sont les principaux lieux de dévotions. Autour de ces sites, l’animation avec les marchés et les marchands ambulants, ainsi que la fréquentation parfois oppressante, ne nous font pas oublier la ferveur des khmers pour ce site.

Cependant, l’endroit le plus remarquable reste ces milliers de sculptures tapissant le lit de la rivière sacrée. Un exemple unique en Indochine et dans toute l'Asie du Sud-Est. On en trouve deux types :

  • Les lingas, qui sont des objets dressés, souvent d’apparence phallique, représentant Shiva en tant que Brahman, le long de la rivière Kbal Spean.
  • Juxtaposant ces symboles de virilité, les yoni représentent sous la forme de carrés à bec verseur, l'organe génital féminin.

Conseil

Sur le chemin bordé de rizières du parc national de Phnom Kulen, marquez un arrêt, tel un archéologue, au temple de Banteay Srei, situé à 20 km au nord-est d’Angkor. Finement sculpté, il est orné de nombreux motifs fleuris et de scènes de la mythologie hindoue, souvent surnommé « la citadelle des femmes », il est l’un des plus beaux du complexe archéologique. Il est remarquable par son état de conservation, datant du 10ème siècle et sculpté dans du grès rose, changeant sa couleur au gré de l’ensoleillement. Ce temple est accessible avec le même pass que vous aurez pris pour visiter le complexe archéologique d’Angkor.

Plus de photos

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous