Contactez - Nous

Mondolkiri au Cambodge - Étape 9

Départ le matin pour la province de Mondolkiri et sa capitale Sen Moronom. Il y a encore quelques années cette route exhalait les parfums d’aventure. Il fallait au minimum 2 jours d’une piste infernale pour atteindre le Mondolkiri. 

On avait d’ailleurs donné à cette piste le funeste surnom de "route de la mort" pour sa dangerosité, son impraticabilité en saison des pluies, sa difficulté et son manque total de ravitaillement et d’assistance. Aujourd’hui ce n’est plus qu’un long ruban asphalté qui, traversant de vastes plaines, relie le Mondolkiri en à peine 3 heures.

Au même titre que sa voisine le Ratanakiri, le mondolkiri est une des provinces les plus sauvages du Cambodge. Elle est notamment connue pour ses collines boisées toutes en rondeurs, sa nature préservée et les éléphants que les Bunong (ou Phnong) élèvent avec fierté. Essentiellement habitée par des ethnies minoritaires, cette région vallonnée enchantera ceux qui souhaitent sortir des sentiers battus lors de leur voyage au Cambodge.

maison-traditionnelle-bunong
Maison traditionnelle Bunong

maison-bunong
Intérieur d'une maison Bunong

homme-ethnie-bunong
Homme de l'ethnie Bunong

Pour ce faire, partez en randonnée dans la jungle épaisse à la découverte d’un autre Cambodge où les plaines rizicoles laissent place aux collines boisées, refuge de peuples anciens qui ont préservé leurs modes de vie ancestraux et leurs croyances animistes. Région gorgée de chutes d'eau spectaculaires, les randonnées sont toujours ponctuées de pauses rafraichissantes.

riviere-jungle-mondolkiri
Rivière dans la jungle

balade-jungle-mondolkiri
Marche dans la jungle épaisse

colline-mondolkiri
Les douces collines vertes du mondolkiri

chute-d-eau-bousra
Les chutes de Bousra

chute-d-eau-jungle-mondolkiri
Baignade rafraichissante après la marche

Un autre incontournable de la province, c’est les balades à dos d’éléphant, toujours sujettes à caution. En effet, cette attraction ravit chaque année de nombreux voyageurs, néanmoins, elle cache une réalité dont peu de voyageurs ont conscience. Pour en arriver là, les animaux subissent une vraie torture. Si les mots peuvent sembler forts, ils ne le sont pas, comme en témoignent tous ceux qui ont pu voir de leurs yeux ce qui se passe réellement. En effet, pour être dressé, les éléphants subissent un rituel appelé "phajaan". Le principe est simple : "briser l'esprit" de l'éléphant. À vous de prendre la bonne décision.

cornac-elephant-mondolkiri
Cornacs et leurs éléphants

Mais c'est dans un souci de préservation de l'environnement que le mondolkiri est en phase de devenir une destination écotouristique à part entière. Avec ses tigres, ses gibbons et ses léopards, la région déjà protégée aux trois quarts par la WWF devraient prochainement développer ses infrastructures pour accueillir les voyageurs avides d'aventure et d'authenticité. Avis aux amateurs !

Demain, route pour la capitale Phnom Penh. C’est, à regret, déjà la fin du voyage.

Pour en savoir plus : mondolkiri

articles liés :