Contactez - Nous

Ratanakiri au Cambodge - Étape 8

Départ tôt le matin pour le Ratanakiri, le Far East cambodgien. Arrêt en cours de route à 15 km au Nord de Kratie pour, en bateau observer les dauphins d’eau douce d’Irrawady, une espèce en voie de disparition. Ne vous attendez pas à des pirouettes comme son cousin Flipper. Ils se montrent assez timidement.

Nous poursuivons jusqu’ au petit village de Sambor qui fut l’une des premières capitales du royaume du Chen La. Le village abrite sur ses rives du Mékong le temple de Wat Sor Sor Muy Roi ou le temple des cent colonnes. Le temple d’origine, célèbre pour ses cent colonnes, a été entièrement détruit par les Khmers rouges et un temple moderne et coloré avec 108 colonnes a été érigé à sa place. C’est le plus vaste du Cambodge et un lieu de pèlerinage dans la région.

village-sambor
Petit village de Sambor

temple-de-cent-colonnes
Le temple de Wat Sor Sor Muy Roi

Cinq heures d’une route assez monotone, disons-le, traversant d’immenses plaines peu peuplées que quelques flamboyants en pleine floraison viennent égayer, nous conduisons à Ban Lung. Ne nous plaignons pas trop, avant il y a 4 heures de pistes de terre rouge et sa poussière à avaler. Au premier abord on ne peut pas dire que Ban Lung, petite ville qui a la prétention d’être la capitale de la province, nous ai transcendé mais son petit lac borde de cocotiers, de bananiers et de flamboyants (encore eux) jetant des taches rouges ne nous ont pas laissés indifférents.

terre-rouge-ban-lung
Terre rouge

lac-ban-lung
Petit lac de Ban Lung

On n’a pas boudé notre plaisir à siroter un verre au bord de celui-ci au coucher du soleil en préparant les excursions à venir. À cause principalement de son enclavement, le Ratanakiri est une des régions les moins développées du Cambodge. L’intérêt du Ratanakiri provient essentiellement de ses paysages naturels, malgré la déforestation, et des villages traditionnels des ethnies Khmères Loeu. Nous rencontrons certaines d’elles le lendemain lors d’une randonnée dans la jungle qui borde le Tonlé San, une des deux rivières qui traversent la province.

jungle-ratanakiri
Pont suspendu dans la jungle

randonnee-jungle-ratanakiri
Randonnée dans la jungle

Après la randonnée, ainsi rafraichissant dans les nombreuses cascades et le lac de cratère Yak Loum. Ce magnifique lac, situé à 5 km de Ban Lung, est le reste d'un cratère volcanique vieux de 700 000 ans. Sa profondeur de 48 mètres lui donne une eau claire et pure idéale pour la baignade. Le lac et sa région sont considérés comme sacré par plusieurs tribus montagnardes qui pensent qu'ils sont habités par des esprits protecteurs. Les ethnies Jaraï à l’art funéraire totémique, Kreung, Brao ou encore Kachah ont réinvesti leurs territoires ancestraux depuis les années 80. Ils vivent dorénavant selon des us et coutumes du type clanique. Le Ratanakiri est vous l’aurez compris un territoire unique du Cambodge. La richesse ici est le temps en suspens. Il faut plusieurs jours pour pouvoir s’en imprégner et pour pouvoir découvrir tous ses mystères.

cascade-ratamakiri
Une des nombreuses cascades de la région

lac-yak-loum
Lac de cratère volcanique Yak Loum

Pour en savoir plus : Ratanakiri

Reportages récents