Nous contacter
Phonsavan

Phonsavan, capitale de la province de Xieng Khouang, a été construite dans les années 1970 après la destruction quasi complète de la capitale précédente, Xieng Khouang, au cours des combats qui opposèrent le Pathet Lao contre les forces anti-communistes soutenues par les États-Unis. Phonsavan se situe au nord-est du Laos sur le plateau de Xieng Khouang à 1100 mètres d’altitude sur la cordillère annamitique. 

Une région méconnue, caractérisée par de hautes montagnes, des formations karstiques surprenantes, des vallées verdoyantes avec de nombreuses rivières, grottes, cascades et la fameuse plaine des Jarres.

La mystérieuse plaine des Jarres

Phonsavan est la porte d’entrée du mystérieux site archéologique de la plaine des Jarres. Ce site unique en Asie du Sud-Est qui s'étend sur une superficie d'environ 1 000 km2  offre des milliers de jarres mégalithiques en grès ou en granit éparpillées dans la campagne. L’origine et la fonction restent encore aujourd’hui énigmatiques. 

Se basant sur les travaux de  l’archéologue française Madeleine Colani de l'École française d'Extrême-Orient entrepris en 1930, la communauté scientifique tâtonne encore aujourd’hui quant à la datation de ces jarres de pierre et à leur utilisation. Monuments funéraires, stockage de nourriture ou d'eau, cuves à fermentation pour la production d'alcool, etc. le mystère demeure. Farouchement entretenu par de nombreuses légendes locales. Toujours est-il que des démarches sont en cours pour classer la plaine des Jarres dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Une région meurtrie par l’histoire

La province de Xieng Khouang détient le triste record d’avoir été la région la plus bombardée de l’histoire de l’humanité, soit une attaque aérienne toutes les huit minutes pendant neuf ans. Pendant la guerre du Vietnam, la CIA mena la « guerre secrète » en pilonnant intensément cette région pour détruire les forces révolutionnaire du Pathet Lao et les troupes nord-vietnamiennes qui utilisaient la piste Ho Chi Minh, afin de ravitailler les combattants du sud. Beaucoup de munitions non explosées contaminent encore aujourd’hui les sols de la province de Xieng Khouang, tuant et mutilant les populations locales. 

D’ailleurs vous pouvez visiter l’excellent centre d’information des survivants UXO, situé dans le centre-ville de Phonsavan, qui révèle le problème des engins explosifs non désamorcés. Le centre met également en lumière, le travail entreprit par des ONG pour déminer toutes ces terres souillées. Vous pouvez y acheter divers objets fabriqués par des victimes de ce fléau et soutenir le travail précieux de ce centre.

Autre visite intéressante est celle du village de Ban Naphia et son artisanat qui tire sa ressource dans les vestiges de la guerre du Vietnam. Les artisans du village recyclent de manière ingénieuse le métal des bombes pour fabriquer divers objets du quotidien comme des cuillères, des ustensiles de cuisine mais également des bijoux.

Autres vestiges des bombardements massifs américains, les ruines de l’ancienne capitale provinciale Muang Khoum dont ne subsiste qu’un grand bouddha assis resté intact, objet de vénération de la part des locaux, et la triste grotte de Tham Piu. Servant d’abris pour la population locale pendant les attaques aériennes, cette grotte fut la cible d’une roquette tirée à partir d’un avion américain tuant environ 374 personnes. La grotte est aujourd’hui un lieu de mémoire qui rend hommage aux victimes de cette véritable tragédie.

Le jour de l’an Hmong

Phonsavan et ses alentours sont le territoire d’une incroyable diversité ethnique. Il y a une importante communauté chinoise et vietnamienne ainsi que les ethnies Khmu, Tai Dam et surtout Hmong. Tous les ans, fin novembre début décembre, la grande communauté Hmong fête le nouvel an Hmong. Il marque la fin des récoltes et le début d’un repos après une saison de travail plutôt éprouvante. Les réjouissances durent pendant plusieurs jours pendant lesquels de grands festins sont organisés, où alcool et nourriture sont en abondance. Musiques dont le fameux khen, danses, chants et jeux traditionnels viennent égayer les festivités. Les hommes et surtout les femmes, rivalisent d’élégance en portant pour cette occasion, leurs plus beaux vêtements traditionnels ornés de bijoux en argent. Participer à ces festivités est une excellente opportunité de s’immerger dans la culture ancestrale Hmong.

Découvrez la soie laotienne

Profitez de votre séjour à Phonsavan pour visiter la « ferme des mûriers » qui produit une soie de grande qualité 100% bio, puisque la ferme possède des mûriers poussant sans produits chimiques. Les vers à soie se nourrissent de ces feuilles de mûriers organiques pour donner des cocons de soie. Les femmes de certains villages reculés viennent chercher la matière première, les fils de soie teints avec des colorants naturels, pour les tisser chez elles. Entreprise équitable, la « ferme des mûriers » vend ensuite la production de ces femmes et leur permet d’améliorer leur quotidien. Vous pouvez au sein de cette coopérative respectueuse de l'environnement, observer les différentes étapes de la conception d’une soierie et soutenir un projet qui dynamise l’économie locale.

Plus de photos

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous