Nous contacter

Allongée paisiblement sur les rives du Mékong en face de sa voisine thaïlandaise Nakhon Phanom, la petite ville de Thakhek incarne parfaitement le Laos immuable. La bourgade dégage un charme suranné avec ses vieilles maisons coloniales défraîchies, fanées par l’humidité et le soleil, ses tuk-tuk pétaradants, ses rues tranquilles écrasées de soleil que les habitants fuient aux heures les plus chaudes de la journée en attendant que celui-ci viennent se coucher sur le majestueux Mékong annonçant des parties de pétanque animées.

Sous ses airs nonchalants, Thakhek se révèle être la base idéale pour partir explorer la belle province de Khammouane dont elle est la capitale, et qui recèle bien des trésors à découvrir.

Meilleure saison pour visiter la région de Thakhek : pendant la saison sèche de novembre à mars. Pendant la saison des pluies, de juin à octobre, les paysages régénérés par les pluies abondantes sont resplendissants, mais le niveau d’eau trop important des rivières empêchent l’exploration des grottes.

La route des grottes

A l’est de Thakhek sur à peine une vingtaine de kilomètres, la route nationale 12 dévoile des paysages somptueux de montagnes calcaires impressionnantes qui abritent un grand nombre de grottes. La plus proche de la ville est la grotte de l’éléphant, Tham Xang. Alors que suite à une épidémie, des villageois voulurent détruire à la dynamite une formation géologique en  forme de tête d’un monstre démoniaque à l’intérieur de la grotte, l’explosion fit apparaître une tête d’éléphant. La santé des villageois s’améliora et depuis, la tête d’éléphant est vénérée, devenant même un important sanctuaire bouddhiste dans la région.

La plus éloignée de Thakhek est la grotte Tham Nang Aen traversée par une rivière souterraine longue d’un peu plus d’1 km que l’on peut parcourir avec la location d’une barque et d’un guide. Entre ces deux grottes, ne manquez pas de visiter Tham Nong Pha Fa, une grotte qui abrite plus de 200 statues de Bouddha et dont la présence reste mystérieuse. Juste à côté, enfoncez-vous à kayak à l’intérieur de la magnifique grotte Tham Pa Seuam parcourue sur 3 kilomètres par une rivière souterraine. La grotte renferme des stalagmites, des stalactites et des concrétions de toute beauté.

Le site de Kong Lor

Le site de Kong Lor est un des sites paysagers le plus spectaculaire du Laos. Il se situe à 188 kilomètres au nord de Thakhek au cœur de reliefs calcaires de toute beauté classés « zone de conservation de la biodiversité » au sein du parc national de Phou Hin Boun.

L’époustouflante grotte de Kong Lor se trouve au bout d’une route ceinturée de formations karstiques qui paraissent infranchissables. Ici, le temps semble figé et la magie opère, perdu au cœur du Laos rural où s’étalent aux pieds des puissants massifs calcaires d’immenses étendues de rizières. La grotte de Kong Lor est traversée par une rivière souterraine sur 7 kilomètres de long. Sept kilomètres d’un spectacle saisissant, où l’on peut admirer d’incroyables concrétions.

Une fois parcourue, la grotte en pirogue à moteur, vous débouchez sur la magnifique vallée de Natane, nichée dans un cadre naturel exceptionnel. Rendez-vous compte par vous-même de la beauté de cette vallée, en la parcourant à vélo sur une boucle de 2 heures. Ou bien prolongez le plaisir au sein d’une famille lao qui peut vous accueillir pour la nuit. Une expérience enrichissante, résolument tournée vers le tourisme responsable et solidaire.

Les forêts inondées

Un des paysages les plus incongrus de la province de Khammouane sont les paysages tout à fait surprenants, du réservoir hydroélectrique de Nam Theun 2 et les silhouettes fantomatiques de milliers d’arbres immergés dans l’eau. Une vision paysagère surréaliste qui s’apprécie particulièrement, lors d’une balade en bateau sur les eaux hérissées de pics en bois.

La grotte de Tham Khoun Xe

La spectaculaire grotte de Tham Khoun Xe, autrement connue comme la grotte de Xe Bang Fai du nom de la rivière qui la traverse, est une merveille de la nature.  Cette grotte avait été explorée par une équipe française en 1905, puis de nouveau en 1995. Elle était tombée dans l’oubli jusqu’à sa ré-exploration en 2008 par une équipe du National Geographic. L’immensité de l’espace souterrain est véritablement stupéfiante avec un plafond moyen de près de 60 m et une largeur de 76 m. Peut-on imaginer qu’un espace comme celui-ci, puisse exister sous terre ? Sans compter que la grotte se niche dans un cadre naturel sauvage tout à fait ravissant, avec notamment à l’entrée de la grotte, un lagon d’un vert émeraude hypnotisant.

Mais l’exploration de la grotte de Tham Khoun Xe se mérite, comme c’est souvent le cas avec les choses belles et rares. Pour y accéder, on doit depuis Thakhek, emprunter des pistes de terre qui nous conduisent dans la zone protégée de Hin Nam No, une région très reculée qui s’étale le long de la frontière avec le Vietnam. On pénètre alors dans une des plus belles zones karstiques au monde, où la nature semble avoir été prise de folie et pétrifiée dans son délire. C’est dans ce décor grandiose que passait la fameuse piste Ho Chi Minh pendant la guerre du Vietnam, en témoignent les nombreux cratères de bombes qui jalonnent le secteur.

Plus de photos

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous