Nous contacter
Pagode Vientiane Voyage Laos

Aux antipodes de la frénésie de la plupart des capitales du Sud-Est asiatique, Vientiane cultive une tranquille nonchalance et dégage l’atmosphère détendue et charmante d’une sous-préfecture de province.

Capitale paisible et à taille humaine, Vientiane distille un mélange éclectique d’établissements coloniaux, d’anciens temples étincelants, de maisons traditionnelles chinoises et laotiennes, et sait se faire douce avec le voyageur surtout lorsque le soir venu, le soleil jette ses derniers rayons sur le fleuve légendaire Mékong.

L’histoire de Vientiane

Située sur les rives du fleuve Mékong, Vientiane fut colonisée pour la première fois vers le IXe siècle et faisait partie de l’une des premières cités de la vallée laotienne consolidée autour du Xe siècle sous le contrôle de l’empire khmer. Au cours des siècles suivants, la ville été contrôlée par les Vietnamiens, les Birmans et les Siamois. Mais le véritable essor de Vientiane vint lorsqu’en 1560 le roi Setthathirat transféra la capitale du Lan Xang de Luang Prabang à Vientiane. Alors plusieurs temples et pagodes furent construits à la suite de ce changement et la ville devint un centre majeur d'apprentissage du Bouddhisme.

Vientiane connut ensuite des invasions périodiques de la part des Birmans, des Siamois et des Chinois. Mais c’est en 1828, que la ville connue son histoire la plus tragique lorsque les les Siamois ont défait les armées de Chao Anou et mis à sac la ville. Puis, c’est sous le Protectorat français que Vientiane se redéveloppa. Et même si des maisons de style colonial et de bâtiments administratifs ont émergé, Vientiane a toujours été faible dans l'ordre des priorités indochinoises françaises, comme en témoigne le programme de construction modeste et les nombreux administrateurs vietnamiens nommés par les Français.

Après le départ des Français et des décennies de torpeur, les choses se sont améliorées dans les années 90 et ces dernières années. Vientiane a connu une explosion relative de la construction, du réaménagement des routes et du trafic routier, financés en grande partie par la Chine, le pays qui aura probablement une influence majeure sur l'avenir de Vientiane et du pays.

Balade à vélo à la découverte de Vientiane

Relativement plate, sans trop de trafic et avec des curiosités locales et culturelles pas trop éloignées des unes des autres, le vélo se prête particulièrement bien à la découverte de la capitale du Laos. Une balade à vélo à travers les avenues, rues et ruelles pour humer l’ambiance locale si particulière, pour se rendre au marché Thong Khan Kham qui est le plus grand marché de produits frais de la capitale. Un marché saturé de couleurs et de senteurs.

Puis, visite du That Luang, un imposant stupa couvert d’or, symbole du Laos. Il s’agit du temple le plus vénéré du pays. Quelques coups de pédales nous mènent au fameux Patuxai depuis lequel  on a vue panoramique sur une partie de la ville​. Descente des Champs Elysées de Vientiane, l’avenue Lane Xang pour découvrir l’éclatant Palais présidentiel et visiter les temples bouddhistes de Vat Phra Keo et Vat Si Saket. Ce dernier, édifié en 1818 sur l'ordre du roi Anouvong, est le plus vieux temple de Vientiane. Découverte de quelques maisons coloniales et d’une église, témoins de la présence française. Possibilité de poursuivre le long du Mékong pour se rendre sur l’île de Don Xing Xou​. Un petit confetti posé sur le fleuve où vivent de nombreux pêcheurs et aussi agriculteurs qui profitent de la fertilité du Mékong​.

Pendant le coucher du soleil...

A la tombée du jour, les berges du Mékong voient fleurir une multitude de petites gargotes qui proposent une cuisine lao traditionnelle avec des saveurs qui rebondissent dans tous les sens. Déguster des plats du cru alors que la lune pose sa joue sur l'onde rêveuse du Mékong est un plaisir incommensurable !

L'Arc de Triomphe de Vientiane

Le Patuxai est l’un des symboles de Vientiane. Cet arc de Triomphe version Mékong, a été conçu par l’architecte laotien Sayasthensa et fut construit entre 1953 et 1964 avec l'aide de fonds et de ciment américains, destinés à l'origine à la construction d’un nouvel aéroport. Cela lui vaut le surnom de « piste verticale » par la population locale.

Le parc national de Phou Khao Khouay

Situé aux portes de Vientiane, le parc national de Phou Khao Khouay est un sanctuaire naturel où abondent faune et flore. Une excellente randonnée guidée par un expert en orchidées vous permettra de découvrir une grande variété de ces fleurs à l’état sauvage. Baignades dans les cascades et nuit chez l’habitant viendront conclure en beauté cette marche au cœur d’une nature préservée.

Quand partir à Vientiane ?

La meilleure période est de novembre à mars, où l'ensoleillement peut-être important. Durant le mois d'avril, Il peut y avoir des fortes chaleurs dans la région de Vientiane. N'hésitez pas à consulter notre guide Quand partir au Laos afin d'en savoir plus sur la météo au Laos.

Fin novembre-début décembre ne ratez pas les festivités du nouvel an Hmong qui se déroulent dans la région de Vientiane afin d'admirer leurs costumes et découvrir leurs coutumes.

La ville dispose d’un aéroport national et international (Wattay), desservant de nombreuses destinations locales et régionales. Cependant, il n’est que le 4ème du pays. Il est donc plus envisageable d’atteindre Vientiane par la route, pour un court-séjour.

Plus de photos

Les idées de voyage incluant "Vientiane"

les 4000 Iles Laos

Incontournables / Laos

Du Nord au Sud : les sites emblématiques du Laos

Découverte de la nature et du patrimoine culturel du Laos

13 jours à partir de 1576€

vat phou laos

Combiné / Vietnam, Laos

Combiné Nord Vietnam et Laos

De Hanoi à Vientiane

15 jours à partir de 1949€

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous