Contactez - Nous
souvenirs bagan birmanie
Guide Culturel de la Birmanie

L'Histoire de la Birmanie

histoire Birmanie


Les dates-clé de la Birmanie, de l'indépendance à nos jours.

1948 : colonisée par les Britanniques depuis 1853, occupée par les Japonais de 1942 à 1944, la Birmanie accède à l'indépendance.

1949-1955 : le pays est en proie à la guerre civile déclenchée par les communistes et la minorité chrétienne Karen.

1962 : face à la recrudescence des insurrections, le général Ne Win, commandant en chef de l'armée, prend le pouvoir à la faveur d'un coup d'Etat.

1988 : un soulèvement populaire réclame la fin du régime. La répression fait plusieurs centaines de morts. Le général Ne Win démissionne. Des militaires, dirigés par le général Saw Maung, prennent le pouvoir. La junte autorise la création de partis politiques, notamment celle de la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), dirigée par Aung San Suu Kyi, fille du général Aung San, héros de l'indépendance.

1989 : Aung San Suu Kyi est assignée à résidence.

1990 : aux élections législatives, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d'Aung San Suu Kyi remporte 392 des 485 sièges. Les militaires ne reconnaissent pas les résultats. Le Parlement élu ne siègera jamais.

1991 : le prix Nobel de la paix est attribué à Aung San Suu Kyi.  

Juillet 1995 : Aung San Suu Kyi est libérée, après six ans d'assignation à résidence.

Mars 1999 : le mari d'Aung San Suu Kyi, un universitaire britannique, meurt d'un cancer en Angleterre. La dissidente décline l'offre des militaires de se rendre à son chevet en Grande-Bretagne, de crainte de ne pas être autorisée à rentrer à Rangoon.  

Septembre 2000 : Aung San Suu Kyi et les membres de la direction de la LND sont de nouveau assignés à résidence.

6 mai 2002 : les restrictions liées aux déplacements et aux activités de Aung San Suu Kyi sont levées.

30 mai 2003 : Aung San Suu Kyi est arrêtée, après des affrontements qui ont fait quatre morts entre ses partisans et ceux de la junte.

Janvier 2004 : le gouvernement birman et la principale guérilla ethnique armée de Birmanie, l'Union nationale karen (KNU) mettent fin à plus de 50 ans d'hostilités. Des négociations sont engagées sur les droits et le territoire des Karens.

Mars 2004 : le gouvernement annonce qu'il va convoquer une convention nationale chargée de rédiger une constitution en vue d'une démocratisation.

Janvier 2005 : libération de plus de 5 500 détenus en l'honneur du 57ème anniversaire de l'indépendance.

Novembre 2005 : les autorités militaires annoncent le déplacement de la capitale à Pyinmana, à 300 km au nord de Rangoon.

Août-septembre 2007 : Manifestations contre l'augmentation du prix des carburants et des transports. Des bonzes reprennent le flambeau de la contestation à l'encontre du pouvoir militaire. Le couvre-feu est instauré dans la capitale et à Mandalay. La police réprime violemment les manifestations faisant une trentaine de morts.

Mai 2008 : l'ouragan Nargis dévaste la Birmanie, faisant près de 134 000 morts et 2,5 millions de sans abri dans le delta de l'Irrawaddy. La junte refuse l'accès du territoire aux ONG. Elle maintient le référendum constitutionnel, approuvé par 92% des votants selon les résultats officiels.

Mai 2009 : Aung San Suu Kyi est arrêtée et jugée pour avoir, selon les autorités, enfreint les règles de son assignation à résidence. Elle aurait hébergé, début mai, un Américain à la santé mentale fragile qui avait gagné à la nage la demeure de l'opposante, située en bordure d'un lac.

7 novembre 2010 : Aung San Suu Kyi est libérée après sept ans de résidence surveillée,

Janvier 2012 : le gouvernement birman signe un cessez-le-feu avec le principal groupe rebelle Karen, ouvrant l'espoir d'une porte de sortie pour l'une des guerres civiles les plus anciennes de la planète.

Avril 2012 : à l'occasion de législatives partielles, la LND remporte 33 des 45 sièges en lice. Aung San Suu Kyi est élue députée avec 82% des voix. Les Etats-Unis annoncent la levée de sanctions financières contre la Birmanie.

Mai 2012 : à l'occasion du Forum économique mondial pour l'Asie de l'Est, Aung San Suu Kyi se rend en Thaïlande, son premier voyage hors de la Birmanie depuis 24 ans.

Novembre 2012 : visite historique de Barack Obama en Birmanie.

4 avril 2016 : Aung San Suu Kyi est nommée conseillère spéciale de l'État et porte-parole de la Présidence.

Besoin de conseil pour votre voyage ?

Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H

CONTACTEZ-NOUS

VOUS AIMERIEZ PEUT-ÊTRE ÉGALEMENT LIRE

Population

La Birmanie regroupe, outre la majorité birmane de souche, plus de 130 minorités ethniques avec leurs langues et leurs cultures propres.

Fêtes & festivals

De nombreuses fêtes et festivals ponctuent la vie quotidienne.

Géographie

La population se concentre dans une longue plaine centrale, irriguée par le fleuve Irrawady et connue sous le nom de Haute Birmanie