Nous contacter

Agence locale, spécialiste des voyages sur mesure : Vietnam, Laos, Cambodge & Birmanie

Kompong Cham
Kompong Cham

Kompong Cham est une halte agréable sur la route entre Phnom Penh et Kratie, Siem Reap ou le Mondolkiri. Située sur la rive droite du Mékong, la ville s'est développée grâce à la culture de l'hévéa, introduite par les Français pendant la colonisation. Si la ville a conservé quelques belles maisons coloniales, c'est surtout pour découvrir ses pagodes, ses temples et la belle contrée environnante que l'on s'y rend.

Meilleure saison : pendant la saison sèche, de novembre à fin avril.

Étymologie de Kompong Cham

Dans la langue khmère, le mot Kampong signifie « bord de la rivière », ou « port » et le mot Cham renvoie aux Cham,  les descendants de l'ancien royaume du Champa établi sur le littoral du Centre du Vietnam jusqu’au XVème siècle. Les Cham, ayant fui le Vietnam entre le XVIème et le XIXème siècle, sont la troisième minorité ethnique du Cambodge et sont particulièrement présents dans cette région.

Le pont en bambou de Koh Paen

Reliant le centre-ville de Kompong Cham à la ravissante île de Koh Paen, ce pont en bambou de près de 800 mètres, le plus long du monde, est un véritable exploit d'ingénierie durable. Détruit chaque année durant la saison des pluies et les crues du Mékong, il est reconstruit au début de la saison sèche à la main par les habitants de l’île. Ce pont en bambou est devenu le symbole de Kompong Cham et est devenue une curiosité touristique à lui tout seul. Acquittez-vous d’un droit de péage et empruntez ce modèle architectural unique en son genre dont la structure de support est constituée d'un hachurage de milliers de poteaux de bambou robustes maintenus ensemble par un câblage métallique. La surface, quant à elle, se compose de quatre couches de nattes de bambou qui sont capables de supporter jusqu'à 4 tonnes de poids. Mais avec la construction d’un pont moderne en béton à juste 2 kilomètres, il semblerait que les jours de ce pont iconique soient malheureusement comptés.

La ravissante île de Koh Paen

En empruntant le fameux pont en bambou, on arrive sur la délicieuse île de Koh Paen. Une île que l’on a plaisir à découvrir à vélo en empruntant la multitude de petits chemins qui la quadrillent. Le charme opère dans l’instant, avec d’abord les belles maisons en bois d’architecture traditionnelle khmère entourées de jardinets pomponnés, puis avec les pagodes et les temples scintillant au soleil. Vergers, rizières, champs, plages saisonnières et sourires des locaux se dévoilent au détour d’un chemin, finissant de nous convaincre d’avoir trouvé ici le jardin d’Eden.

Les plantations d’hévéas de Chup

Situées sur l’autre rive du Mékong, les plantations d’hévéas de Chup étaient du temps de la colonie française les plus grandes du Cambodge et atteignaient, avec celles de Memot toutes proches, une superficie totale de 11 000 hectares, l'une des plus importantes au monde. L’hévéaculture, introduite par les colons français dans les années 1920, a été malmenée durant la guerre du Vietnam puis lors du régime khmer rouge, avant de connaître à nouveau une belle prospérité. L’usine a été reconstruite et c’est aujourd’hui plus de 20 000 hectares qui font vivre plus de 400 familles. Possibilité de visiter l’usine et d’observer le processus de transformation de cet or blanc cambodgien.

Le temple Wat Nokor

Voilà un ensemble bien surprenant situé aux portes de Kompong Cham ! Wat Nokor est  un temple bouddhique pré-angkorien datant du XIème siècle renfermant en son sein une pagode du XIXème siècle aux toitures emboîtées de tuiles orange, vertes et bleues. Le Wat Nokor, véritable petit bijou enfoui au cœur d’une végétation abondante, est particulièrement renommé pour ses décors bouddhiques, notamment ses frontons et bas-reliefs d’une grande finesse.

Les collines Phnom Pros et Phnom Srey

Deux collines légendaires se faisant face, la « colline aux femmes » et la « colline aux hommes », qui abritent stupas, statues de Bouddha, autels et un petit monastère. C'est un sanctuaire important pour les grandes fêtes bouddhistes et les fêtes nationales. Dominant la plaine du Mékong, les deux sommets, surtout celui de Phnom Pros, offrent un magnifique panorama à 360 degrés sur toute la région de Kompong Cham.

La pagode Wat Hanchey

Perchée au sommet d'une colline située à 20 kilomètres au nord de Kompong Cham, la pagode Wat Hanchey fut un centre de culte important pendant la période de Chen La. Malheureusement bombardée par les Américains durant la guerre du Vietnam, les fondations de ses structures datant du VIIIème siècle sont éparpillées autour de l’enceinte. Par contre, la vue  sur le Mékong est absolument époustouflante !

La pagode Wat Moha Leap

Se rendre à la pagode Wat Moha Leap est un magnifique but de promenade à travers l’envoûtante campagne cambodgienne, en véhicule ou encore mieux en bateau (seulement de juillet à décembre). De plus, cette pagode est l’une des dernières pagodes en bois du pays, remarquable par sa structure massive de troncs d'arbres complets en teck, resplendissants de motifs dorés.

Coup de cœur

Le long du Mékong, la route qui mène à Kratie est un ravissement. Les villages khmers, reconnaissables à leurs temples aux tuiles vernissées, alternent avec les villages chams et les coupoles éclatantes de leurs mosquées nichées derrière des haies de bambous.

Plus de photos

Les idées de voyage incluant "Kompong Cham"

cambodge nature et culture

Incontournables / Cambodge

Cambodge Nature et Culture

Temples d’Angkor, Phnom Penh et campagne profonde du Royaume Khmer

11 jours à partir de 1349€

enfants cambodge famille radeau

En famille / Cambodge

Les essentiels du Cambodge en famille

L’aventure douce, les mystères, la nonchalance

14 jours à partir de 1832€

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous