Nous contacter

Signifiant « paix » en vietnamien, cette province située à l’ouest de Hanoï se caractérise par ses collines, ses montagnes et par sa fameuse rivière Noire qui alimente le réservoir hydroélectrique du nom éponyme de la province, mais également de la capitale provinciale.

Une province fière d'être l'une des plus anciennes régions du Vietnam avec la "culture Hoabinhien" de renommée mondiale. Une aire rurale où montagnes et rizières ont façonné des paysages de toute beauté pour le plus grand plaisir des voyageurs qui s’y rendent.

Meilleure saison : d’avril à juin et de mi-septembre à fin novembre. Deux récoltes de riz par an, une en juin et une début octobre.

Une région multi ethnique

La province de Hoa Binh est le territoire de sept groupes ethniques qui y vivent en parfaite harmonie. On y retrouve bien-sûr les Kinh, l’ethnie majoritaire au Vietnam, puis viennent les Muong, Thaï, Tay, Dao, Mong et Hmong. Chaque minorité ethnique a cœur de préserver son héritage culturel ô combien complexe.

Le meilleur moyen pour se rendre compte de leur attachement à leurs traditions ancestrales est de séjourner chez l’habitant. Les occasions ne manquent pas de s’immerger dans leur fascinante culture et c’est une belle façon d’encourager un tourisme responsable et solidaire à visage plus humain, où l’échange et le partage feront de voyage une expérience inoubliable.

La vallée rizicole de Mai Hich

Située à 140 kilomètres au sud-ouest de Hanoï, la vallée de Mai Hich est une excellente alternative à sa vallée voisine, celle de Mai Chau devenue trop touristique à notre goût. La vallée de Mai Hich est dominée par d’imposantes montagnes calcaires aux pieds desquelles s’étendent d’immenses tapis de rizières. La marche et le vélo vous permettent de parcourir cette vallée enchantée parsemée de hameaux où résonnent en journée, les activités agricoles et le soir venu, les chants et les danses des gracieuses femmes de l’ethnie Thaï.

Les réserves naturelles de Pu Luong et de Ngoc Son Ngo Luong

La première, Pu Luong, appartient en fait à deux provinces : celle de Hoa Binh mais également à celle de Thanh Hoa. Enchassée sur la chaîne de montagne karstique Tam Diep, la réserve naturelle de Pu Luong est un véritable sanctuaire naturel riche d’une variété de biosystèmes qui mêlent reliefs calcaires, montagnes et forêts. Un paradis pour randonneurs et contemplatifs. Des rizières en terrasses dégringolant des montagnes, des petits villages coiffés de chaume, cours d’eau et cascades qui chantent, et l’hospitalité sincère des ethnies Thaï et Muong finiront de vous convaincre que vous n’êtes pas dans un endroit comme les autres.

De taille plus modeste et connue seulement des initiés, la réserve naturelle de Ngoc Son Ngo Luong est un véritable petit Eden tropical. Hameaux immobiles, blottis là pour l’éternité avec ses paillottes sur pilotis au pied d’une cascade brillante que les rayons du soleil enveloppent d’une poussière diamantée. Accoudé à celle-ci, le Suoi Mu Lodge vous accueille dans la simplicité d’une maison traditionnelle en bois de l’ethnie Muong. Une cachette pleine de gentillesse où l’on porte le lâcher prise en étendard.

Le réservoir hydroélectrique de Hoa Binh

Après 20 ans de travaux, la centrale hydroélectrique de Hoa Binh a été mise en service en 1988. La centrale, qui produit 80% de la production électrique nationale, était avant la mise en service du barrage de Son La, fin 2011, le plus grand ouvrage de ce type construit au Vietnam. Pour alimenter la centrale, un lac artificiel a été créé : le réservoir ou lac de Hoa Binh où se jette la rivière Noire.

Ce lac est d’une beauté saisissante avec ses montagnes bleutées taillées à la serpe se reflétant dans les eaux tranquilles du réservoir. Il y a de superbes balades à vélo à faire le long de ses rives, qui dévoilent de magnifiques paysages d’estampes. Quelques maisons d’hôtes ont timidement poussé ici et là ne gâchant en rien la sérénité des lieux.

Les sources d’eau chaude de Kim Boi

Situées à seulement 70 kilomètres de Hanoï, les sources d’eau chaude de Kim Boi sont un véritable don de la Nature. Son eau thermale, autour de 36° toute l’année, est reconnue dans tout le pays pour son efficacité dans le traitement des rhumatismes, maladies intestinales, maux d’estomac et tension.  Si le week-end de nombreux hanoïens y viennent pour se relaxer, en semaine, vous pouvez profiter des bienfaits des eaux thermales et profiter en toute quiétude, d’un écrin naturel karstique sublime.

Hoa Binh, dans la tourmente de la guerre d’Indochine

Au printemps 1951, le général De Lattre lance une série d'offensives sur le delta du fleuve Rouge afin de contrecarrer la progression des troupes vietminh de Giap après la défaite française cruciale de Cao Bang en octobre 1950. Le 15 novembre 1951, Hoa Binh est conquise sans grande difficulté mais en février 1952, le général Salan, qui vient de remplacer De Lattre à la tête du corps expéditionnaire, décide d'évacuer Hoa Bình qui monopolise trop de troupes. La ville revient alors aux mains du Vietminh jusqu’à la fin de la guerre d’Indochine.

Plus de photos

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous