Nous contacter
kep

Cette ancienne station balnéaire de l'époque coloniale a de quoi séduire les voyageurs en quête de calme et d'authenticité pour une pause balnéaire au Cambodge. Station balnéaire à taille humaine, Kep a su conserver son charme suranné avec ses anciennes villas détruites pendant la période des Khmers Rouge, et sa petite plage en croissant de lune que quelques flamboyants viennent ombrager.

EN VIDÉO - Parenthèse balnéaire

Située au sud-ouest de Phnom Penh, Kep devient de plus en plus populaire auprès des voyageurs, comme séjour de vacances attirés par les fruits de mer, les hôtels de charme, le farniente, son chapelet d’îles et la proximité avec la charmante petite ville de Kampot. Une destination hors des sentiers battus garantie, pour un voyage au Cambodge.

La petite histoire de la ville côtière de Kep

Kep a été fondée en 1908, dans un Cambodge sous le protectorat français. La station voyait les colons français venir en vacances pour profiter des plaisirs balnéaires. Kep était alors la station balnéaire la plus prestigieuse de tout le Cambodge. Après le départ des Français en 1954, le Prince Norodom Sihanouk entreprit de rénover Kep pour en faire le Saint-Tropez asiatique, une station balnéaire chic où l’élite cambodgienne, venait prendre du bon temps dans les années 1960. Le souverain y possédait même une vaste villa avec une vue imprenable sur le golfe de Thaïlande. L’épanouissement de la ville connue une fin tragique en 1975, avec la prise de pouvoir des Khmers Rouges qui détruisirent en grande partie la ville, symbole de la décadence bourgeoise.

Depuis les années 2000, Kep renaît de ses cendres et a retrouvé un certain lustre d’antan avec l’apparition de petites structures hôtelières de charme, où il fait bon séjourner. Situé à seulement deux heures de route maintenant de la capitale Phnom Penh, Kep est vite devenue une étape balnéaire incontournable sans toutefois y perdre son âme, dénuée d’immenses resorts et de front de mer touristique.

Le marché aux crabes de Kep

Chaque jour se tient un petit marché pittoresque à l’ouest de la ville, en bord de mer, où se vend dans une ambiance de kermesse, la spécialité culinaire de Kep : le crabe. Cambodgiens et voyageurs de passage en raffolent ! Fraîchement sortis de l’eau, vous pouvez demander à ce que l’on vous les cuisine sur place et que l’on vous les accompagne d’autres fruits de mer ou de poisson. Les crabes peuvent être cuisinés bouillis ou à la vapeur, mais la meilleure recette consiste à les préparer sautés avec le fameux poivre vert de Kampot. Une halte gourmande incontournable à Kep pour régaler tous vos sens.

Le parc national de Kep

Que les amateurs de randonnée et de balades pédestres se rassurent, Kep n’est pas seulement tourné vers la plage et les eaux du golfe de Thaïlande. La zone montagneuse qui domine la ville, abrite depuis 1993 le parc national de Kep. Cette réserve naturelle protégée d'environ 50 km² possède des chemins forestiers bien entretenus ainsi que deux itinéraires de randonnée très bien balisés. En chemin vous pouvez observer la riche faune et flore dont de nombreux oiseaux, reptiles, quelques écureuils, des singes et des papillons notamment. Les itinéraires offrent des panoramas à couper le souffle sur les îles qui constellent la mer, sur le littoral et les marais salants qui sont une autre spécialité de Kep.

La montagne de Phnom Voar

Une autre balade très agréable à faire au départ de Kep est de faire l’ascension de la montagne de Phnom Voar ou « la montagne des lianes », qui offre un superbe point de  vue sur les collines verdoyantes de Kep. Difficile de croire que ce bel écrin de nature à la végétation luxuriante fut pendant la guerre civile, un lieu où la police secrète des Khmers rouges emprisonnait et exécutait.

Un style unique

Les nombreuses villas, malheureusement détruites ou partiellement détruites par les Khmers Rouges, témoignent du dynamisme architectural du Cambodge entre 1950 et 1970, sous l’impulsion de Vann Molyvann (mort à l’âge de 90 ans) dont plusieurs de ses disciples, se sont inspirés de son coup de crayon visionnaire. La villa Knai Bang Chatt située en bord de mer en est un parfait exemple. Cet hôtel de charme superbement rénové par l’architecte française Françoise Lavielle fut jadis, la demeure du gouverneur de Kep. Le bâtiment d'entrée et de réception appartenait à un parent du roi et la maison d'été rouge appartenait au chef des douanes. Un témoin remarquable de l’âge d’or de ce que l’on appelait alors « Kep-sur-Mer ».

Jouer une nuit à Robinson Crusoé

Beaucoup de voyageurs se rendent sur la très belle île du lapin, Koh Tonsaï en khmer, pour une excursion à la journée. Nous vous recommandons cependant, si le manque de confort ne vous effraie pas, d’y passer la nuit. Quiétude, plage désertée, dîner de fruits de mer les pieds dans l’eau et tête dans les étoiles sont au programme.

Quand se rendre à Kep ?

La meilleure saison pour se rendre à Kep coure de novembre à mars pendant la saison sèche et lorsque le soleil est au rendez-vous et que les températures sont supportables. Avril et mai, la chaleur est étouffante puis vient la saison des pluies jusqu’à novembre.

Plus de photos

Les idées de voyage incluant "Kep"

enfant fait velo kep cambodge

Incontournables / Cambodge

Temples d'Angkor, Tonlé Sap et Phnom Penh

Les sites les plus connus du Royaume Khmer pour une première découverte du Cambodge

10 jours à partir de 1381€

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous