Nous contacter

Agence locale, spécialiste des voyages sur mesure : Vietnam, Laos, Cambodge & Birmanie

panduranga vietnam
Panduranga, Vietnam

Le Panduranga est une région sublime, à la beauté sauvage, où la nature, le divin et la lumière semblent s’allier. Ce territoire, qui s’étend de Mui Ne à Cam Ranh au sud de Nha Trang, était le Royaume de Champa. Cet ancien royaume, qui résonne toujours dans l'esprit des Cham, peuple d'origine austronésienne (famille ethnolinguistique du monde malais), ne compte plus aujourd'hui qu'à peine 60 000 représentants dans la région. Le Panduranga, une destination aussi passionnante que captivante où nature et culture préservées vous promettent de vivre une expérience de voyage unique et rare.

EN VIDÉO - Sous les ors du Panduranga

Histoire du Royaume de Champa

Joyau des royaumes indianisés d'Asie du Sud-Est, rival de celui d'Angkor au XIIème siècle, le Champa a occupé le littoral du centre du Vietnam contemporain durant quinze siècles, du VIème au XIXème siècle. Cette civilisation raffinée, dominée par l'hindouisme, a disséminé un grand nombre de monuments, d’édifices, de sanctuaires et de sculptures le long de la côte orientale du Vietnam, constituant un patrimoine culturel inestimable dont certains ont été classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, quand d’autres sont exposés au musée des arts Cham de Danang ou au musée Guimet à Paris.

Après plusieurs siècles de rayonnement, le royaume de Champa déclina lentement, voyant des amputations territoriales répétées notamment avec le processus de conquête de l'espace territorial par les Viêts et leur « marche vers le Sud » et parce qu’il n’était pas vraiment unifié, organisé en chefferies ou en grandes principautés. D’ailleurs, c’est l'Empereur du Dai Viet, Lê Thanh Tông qui infligea une défaite fatale au Royaume de Champa lorsque en 1471, cent vingt mille hommes cham sont tués ou capturés, réduisant le royaume à la petite enclave de Nha Trang.

Au fur et à mesure de la diminution du territoire, les temples sont abandonnés, comme ceux de My Son, la "cité sacrée" des Cham, près de Hoi An, qui fut la capitale religieuse et politique du Royaume de Champa. Descendants de l’ancien royaume de Champa, le peuple cham fait partie des 54 groupes ethniques du Vietnam et s’est établi dans une trentaine de villages entre les villes de Phan Rang, Phan Ri et Phan Thiet qui forment le dernier bastion des Cham.  

Le parc national de Nui Chua

Cette gigantesque “langue de terre” verte, située au sud de la station balnéaire de Nha Trang, est une zone de biodiversité remarquable, refuge de beaucoup d’espèces endémiques, rares, précieuses d’une haute valeur scientifique et écotouristique. Sa côte restée très sauvage est parsemée de lourdes vagues de roches violettes et or. Elle cache de superbes plages désertes qui vous accueillent pour la baignade et pour vivre une véritable parenthèse enchantée au bord de la mer de l’Est.

A lire sur notre blog : Parc national de Nui Chua

La fête du Katê

La fête, la plus importante du calendrier cham, qui se déroule au 7ème mois lunaire du calendrier des Cham, vers fin septembre et début octobre dans les alentours de Phan Rang, sur la colline où domine le temple de Po Kloong Garai. Cette fête traditionnelle haute en couleurs commémore le Champa, joyau des royaumes indianisés d'Asie du Sud-Est, rival de celui d'Angkor. C’est l’occasion de découvrir les traditionnelles danses cham rythmées aux sons du tambour Baranung et des envolées lyriques de la clarinette Saranai. Les danses ont pour les Cham une symbolique très importante, elles viennent célébrer les génies Po Klaung Girai ou Po Rome, puisqu’ils considèrent que les danses sont le fruit de l’interférence entre le monde réel et supranaturel et entre l’Homme et les génies.

Le promontoire de Mui Dinh

Le Panduranga abrite le superbe promontoire de Mui Dinh, situé à une quarantaine de kilomètres au sud de Phan Rang, connu pour ses vestiges archéologiques cham. Ce belvédère  offre un panorama à couper le souffle sur une côte sauvage, aride, désertique, ourlée de magnifiques plages de sable blond. Selon une légende cham, la région de Mui Dinh serait le lieu où des dragons sont morts. La chaleur et l'agonie de leur disparition ont cuit la terre dans le désert rude que vous voyez aujourd'hui, et leurs os sont devenus les cactus et les rochers qui parsèment cette région sauvage. Une magnifique balade côtière vous permet de fouler ces vallées semi-arides aux allures sahariennes et de partir explorer de nombreuses petites alcôves où se cachent des villages de pêcheurs.

Cette balade vous conduit au phare de Mui Dinh dont la construction en 1904 fut ordonné par le gouverneur de l’Indochine, Paul Beau, afin de faciliter la navigation en mer. Ce phare en pierre, de taille modeste, est l’oeuvre de l’architecte français Chavanat.

Les tours Cham de Poshanu

Ces tours servirent également de point de repère important pour les pêcheurs de la région avant que le phare ne soit construit. Edifié sur une colline qui surplombe l'embouchure de la rivière de Phan Thiêt, cet ensemble datant du VIIème siècle est dédié à Poshanu, la « petite déesse » que les Cham considèrent comme la fille de la déesse Po Nagar honorée à Nha Trang. Les tours Cham de Poshanu marquent le début ou la fin de cette balade côtière à travers l’une des plus éblouissantes régions du centre du Vietnam, le Panduranga.

Plus de photos

Les idées de voyage incluant "Le Panduranga"

Triologie sud vietnam

Hors des sentiers battus / Vietnam

Trilogie Sud Vietnam : hauts plateaux, Panduranga, Mékong

Les plus beaux sites naturels du Sud Vietnam

15 jours à partir de 1387€

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H
Contactez-nous