Contactez - Nous
ancien village vietnam
Guide Culturel du Vietnam

Pratique millénaire, le marché est profondément inscrit dans le patrimoine culturel du Vietnam. Il en est d’ailleurs l’un des traits culturels le plus captivant et le plus fascinant. Le marché suffirait à lui seul un voyage au Vietnam tant il livre au voyageur un tableau vivant de la vie quotidienne vietnamienne.

Et malgré la mondialisation galopante, se rendre au marché est un rituel qui perdure soulignant l’imbrication de l’économique et du social de manière traditionnel. La complexité géographique, topographique et ethnologique du Vietnam diffuse partout dans le pays une multitude de marchés. Marché urbain, marché de campagne, marché reculé des tribus montagnardes ou marché flottant, le plaisir d’y déambuler, d’enivrer ses sens et de s’immerger dans la culture locale restera pour le voyageur un plaisir égal mais ô combien dépaysant. Petit tour d’horizon des différents types de marchés au Vietnam

marche hanoi

Les marchés urbains

Du plus modeste, celui de quartier, au plus important, celui de gros, les marchés urbains se tiennent quotidiennement. Ils s’animent généralement dès l’aube et permettent aux habitants de satisfaire leurs besoins alimentaires journaliers. On s’y rend quotidiennement pour pouvoir profiter de la fraîcheur de la viande, abattue et découpée dans la nuit ou sur place pour les volailles, de celles des légumes, du poisson et surtout des herbes aromatiques qui sont nombreuses à rentrer dans la préparation de la cuisine vietnamienne. Certains marchés, parmi les plus imposants, sont un héritage de la colonisation française. Citons en exemple le marché Dong Xuan à Hanoi ou le marché Benh Thanh à Saigon. D’autres se sont spécialisés comme le marché aux fleurs à Hanoi ou le marché aux poissons de Hoi An. A savoir que depuis quelques années, on constate l’émergence des marchés de nuit afin de dynamiser et de rendre plus attractif les centres-villes.

marche de gros long bien
Dans la fraîcheur hivernale du marché de gros de Long Bien, à Hanoï

Les marchés de campagne

Ceux-ci se tiennent traditionnellement à la porte du village, sous l’ombre du banian ou débordant d’une petite halle coiffée de jolies tuiles. Principalement alimentaires et animés par de petits producteurs locaux, les marchés de campagne sont des aires sociales, économiques, culturelles, symboliques et politiques où acheteurs et vendeurs se rencontrent pour l’échange mais aussi pour le dialogue. C’est le lieu de rencontre et de commérage par excellence. Si le marché de campagne est souvent moins bien achalandé que le marché urbain, c’est un marché de saisonnalité et de terroir qui met en relation directe producteurs et consommateurs, essentiellement des femmes. Ils se tiennent quotidiennement, très tôt le matin jusqu’à 11/12h puis reprennent parfois en fin d’après-midi.


Un marché de campagne au Nord du Vietnam

Les marchés des tribus montagnardes

Certainement les plus captivants. Dans l’effervescence d’une atmosphère chaude et grouillante l’œil ne sait où donner de la tête entre les étals de viandes fraîches et les costumes chatoyants des minorités ethniques. Les marchés ethniques se tiennent dans des zones rurales, montagneuses, reculées et souvent difficile d’accès. Ils sont fréquentés par la majorité des montagnards de la région sur le mode coutumier, c’est-à-dire qu’on le visite d’abord pour des motifs culturels et sociaux, et ensuite seulement pour des motifs économiques. S’y croisent des individus issus de communautés dispersées sur un territoire morcelé par des vallées et des chaînes montagneuses de moyenne altitude. Ces rassemblements sont de tous temps des lieux de sociabilité, d'amusement, de divertissement. On va d’abord au marché pour la rencontre, parfois amoureuse. L’achat de victuailles est secondaire surtout pour les hommes qui vont bien souvent au marché pour festoyer à l’alcool de riz avec leurs amis. Certaines scènes de retour à la maison sont d’ailleurs assez cocasses ! Si les marchés de montagne étaient autrefois improvisés sur un bout de terrain, ils tendent à se moderniser avec la mise en place de structures couvertes. On y trouve malheureusement de plus en plus de babioles chinoises de mauvaise qualité mais dont le prix modique est accessible aux locaux. La tenue des marchés ethniques a lieu de façon hebdomadaire, souvent le dimanche comme les marchés de Bac Ha ou de Meo Vac. Certains selon le calendrier lunaire comme le marché de Bao Lac dans le Nord Est du Vietnam.

marche ethnique bac ha
Le marché ethnique de Bac Hà

Les marchés flottants

Ils sont une caractéristique culturelle du delta du Mékong où ils se tiennent quotidiennement sur les axes secondaires du fleuve. Les marchés flottants du delta du Mékong sont quasi exclusivement alimentaires. Dans un ballet frénétique, une myriade de petits et grands bateaux s’échangent fruits et légumes principalement. La marchandise vendue par le bateau est annoncée par une perche au bout de laquelle est accrochée le fruit ou le légume vendu. On distingue deux types de marchés flottants, le marché de gros comme celui de Long Xuyen et le marché au détail comme celui de Nga Nam. Les marchés flottants de gros se composent de marchands venus des quatre coins du delta pour alimenter les petits commerces des rives qui viennent en barque s’y approvisionner. Pour assister au formidable spectacle d’un marché flottant mieux vaut se lever de très bonne heure. Vers 8/9h l’animation est déjà retombée. A savoir que la tenue des marchés flottants du delta du Mékong est mise en péril pour la mise en place de structures commerciales sur les rives du fleuve.

marche flottant soc trang
Le marché flottant de Soc Trang, dans le delta du Mékong

Les marchés spéciaux

Ils ont lieu une fois l’an, très souvent selon le calendrier lunaire. Le plus connu est le marché du Têt, le nouvel an vietnamien. Il se tient souvent du 23ème jour au 30ème jour du 12ème mois lunaire, les jours précédant la fête du Têt. Les Vietnamiens se rendent en nombre au marché du Têt pour acheter les choses indispensables à cette fête traditionnelle de première importance dans la culture vietnamienne. On s’y rend également pour humer l’ambiance du Têt, s’attirer santé, bonheur, prospérité et bonne fortune, et pour participer aux jeux traditionnels. On y vient en famille acheter des fleurs, des plantes d’agrément dont les fameuses fleurs de pêcher annonciateur du printemps, des objets décoratifs et votifs, des fruits confits, des gâteaux…

Un autre marché singulier qui se tient une fois l’an est le marché de l’amour de Khâu Vai. Il se tient le 27ème jour du 3ème mois lunaire sur le plateau calcaire de Dông Van, province de Hà Giang dans l’extrême Nord Est du Vietnam. Jeunes et vieux des ethnies minoritaires peuplant la région, hommes et femmes, mariés ou célibataires se cherchent lors de jeux traditionnels et en participant à des programmes culturels, artistiques et gastronomiques.  

Voyager responsable au marché

Lorsque vous prévoyiez de faire des courses, pensez au sac en tissu ou totebag ! En effet, les sacs en plastique à usage unique ont proliféré sur les marchés du Vietnam et du monde entier. Pour des achats d'ingrédients plus spécifiques comme les viandes ou les fruits de mer, les tupperwares peuvent être de sortie.
Si vous souhaitiez réaliser des portraits au marché (mais pas que), pensez à demander à la personne concernée si elle souhaite être prise en photo. Le plus souvent vous recevrez un oui, accompagné d'un sourire. 

Besoin de conseil pour votre voyage ?

Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H

CONTACTEZ-NOUS

VOUS AIMERIEZ PEUT-ÊTRE ÉGALEMENT LIRE

Le théâtre vietnamien

Le théâtre vietnamien classique comporte deux grands modes de représentation distinctives

Les villages vietnamiens

Le village vietnamien porte une belle tradition et a toujours un rôle à jouer aujourd’hui

Les marionnettes sur l'eau

Les marionnettes sur l’eau constituent un art populaire très répandu dans le Nord du Vietnam