Nous contacter
Guide Culturel du Vietnam

Trait spécial de la culture traditionnelle, la broderie vietnamienne à la main est un artisanat vietnamien très ancien qui remonte au XVIème siècle. C’est sous la dynastie des Lê, lorsque le mandarin Lê Công Hành de retour de mission en Chine, dévoila les secrets de la broderie et transmit ses précieux secrets à des artisans vietnamiens.

Depuis ce temps, les mains habiles des artisans façonnent des peintures brodées vives, contribuant à préserver ce métier coutumier ancestral considéré comme un art décoratif spécifique, unique au Vietnam. Au cours de son histoire et encore aujourd'hui, elle se perfectionne sur le plan technique et se renouvelle dans ses choix esthétiques, pour le plus grand bonheur des amateurs de broderie à la main.

broderie vietnamienne
La broderie vietnamienne était initialement réservée à l'élite et à la réligion

Les origines et l’histoire de la broderie au Vietnam

Comme énoncé en introduction, on doit les origines de la broderie vietnamienne au mandarin Lê Công Hành. De son vrai nom Bùi Công Hành, il était ambassadeur en Chine et c’est au cours de l’une de ses missions au pays des Célestes qu’il a appris l’art de la broderie que l’on appelait également peinture à l’aiguille. En se rendant à la cour de Chine, il put admirer les broderies des vêtements des nobles, les oriflammes, les parasols, les panneaux muraux et autres œuvres décoratives exécutées avec excellence par des artisans talentueux nommés « les gens de la fenêtre verte ».

Emerveillé, il voulut rencontrer ces artisans de génie et en savoir davantage sur cet artisanat élevé au rang d’art. Très vite il étudia les méthodes propres à chaque point, le choix d'un effet de coloration d'ensemble, la combinaison des effets de matière et la composition des formes et des couleurs. De retour au Vietnam, il fit un rapport très détaillé à l’Empereur qui lui ordonna de regagner son village de Quât Dông, situé dans la province de Hà Đông du delta du fleuve Rouge, pour transmettre ces précieux secrets aux villageoises, puisque la broderie était selon la conception confucianisme du perfectionnement des quatre vertus, l'un des acquis indispensables à l'éducation d'une jeune fille.

La broderie vietnamienne était, durant les premiers siècles de son essor au Vietnam, très influencée par les références culturelles chinoises et essentiellement destinée à la cour royale. Puis vers la fin du XIXème siècle et le début du XXème siècle, une nouvelle ère de la broderie apparue avec de nouvelles applications techniques : utilisation de nouveaux tissus, changements de motifs, introduction de nouveaux procédés français et japonais notamment.

De plus, la broderie vietnamienne n’était plus réservée qu’à la seule cour royale et fit son apparition dans les ménages des familles aisées. C’est ainsi qu’elle fit son apparition dans le linge de maison, les rideaux, coussins, oreillers mais également dans la garde-robe des dames. Trente années de guerre suivie d’une longue période d’économie planifiée ont failli faire péricliter cet artisanat. Mais la broderie traditionnelle a pris un nouvel essor depuis une vingtaine d’années, en répondant aux besoins d’embellissement des intérieurs et aussi grâce aux demandes toujours plus importantes venues de l’étranger.

L’art de la broderie

L'art de la broderie vietnamienne c'est savoir comment choisir entre les différentes couleurs et nuances, ainsi que les multiples techniques, afin d’ajouter sur la surface d'un tissu déjà fabriqué et fini une représentation d'un ou de plusieurs éléments à plat ou en relief. Mais c’est avant tout un travail d’équipe. L’artiste dessine sur la soie, le dessin qu'il souhaite réaliser puis il rencontre les brodeuses auxquelles il explique le résultat qu'il aimerait obtenir.

broderie vietnamienne
La broderie vietnamienne

Concentrées et munies de leurs aiguilles et d'un échantillonnage impressionnant de couleurs variées, les brodeuses vietnamiennes exécutent des milliers de points minuscules rendant un dessin aussi pointu et précis qu’une photographie. Un travail méticuleux et de longue haleine pour lequel les Vietnamiennes excellent en se transmettant ce savoir-faire ancestral de génération en génération. Les motifs actuels les plus représentés sont des scènes de la vie campagnarde, des images d’estampe, des femmes en ao daï, la tenue traditionnelle vietnamienne ou bien des fleurs comme celle du lotus, indissociable de la culture vietnamienne.

Rencontrer des artisans brodeurs

Lors d’un voyage au Vietnam, vous pouvez vous rendre au village de Quât Dông en banlieue de Hanoï. Le village natal du mandarin Lê Công Hành, initiateur de la broderie au Vietnam, est le berceau de la broderie au Vietnam. Ce village abrite d’ailleurs un sanctuaire pour lui rendre le culte. Les brodeurs de Quât Dông ont acquis une renommée nationale grâce notamment à leurs broderies à deux faces exécutées par des « maîtres artisans du peuple ».

Un autre village aux portes de la capitale du Vietnam mérite également une visite pour son superbe travail de broderie, c’est le village de Dông Cuu. Ce village est spécialisé dans la confection de costumes brodés pour les fêtes traditionnelles, ainsi que pour la réalisation d'habits royaux. La broderie traditionnelle de Dông Cuu a d’ailleurs été reconnue en tant que patrimoine culturel immatériel national en 2016. Une fois n’est pas coutume, à Dông Cuu ce sont les hommes qui sont les plus expérimentés et sont les maîtres de ce métier.

Un autre maître de la broderie vietnamienne à rencontrer si vous êtes de passage à Hué c’est Monsieur Lê Van Kinh. Fils de Lê Van Hoi, brodeur de l’empereur Khai Dinh, il a commencé à broder très jeune, à l’âge de cinq ans ! Agé aujourd’hui de 88 ans, Monsieur Lê Van Hoi, honoré du grand prix «Artiste Émérite» de l’Association des folkloristes du Vietnam, continue de perpétrer son art devenant une source d’inspiration, pour les nouvelles générations désireuses de pratiquer la broderie à la main traditionnelle vietnamienne. Un art à découvrir lors d’un voyage au Vietnam, hors des sentiers battus avec votre guide francophone.  

Besoin de conseil pour votre voyage ?

Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H

Contactez-nous

Vous aimeriez peut-être également lire

Le théâtre vietnamien

Le théâtre vietnamien classique comporte deux grands modes de représentation distinctives
estampe du Vietnam

Les estampes du Vietnam

Coutume et art populaire, les estampes vietnamiennes reflètent la vie simple et les traditions culturelles des villages vietnamiens
laque vietnamienne

La laque vietnamienne

Fait partie de l’identité culturelle du Vietnam et du paysage de l’artisanat de l’Asie du Sud Est.

Pour découvrir le vietnam

enfants vietnam voyage riz

En famille / Vietnam

Les essentiels du Vietnam en famille

Un circuit aux impulsions originales, ponctué de moments libres, des activités variées vous mettent en contact direct avec les vietnamiens

15 jours à partir de 1719€

baie d'halong

Incontournables / Vietnam

Vietnam Panorama

De Hanoï à Ho Chi Minh ville (ex-Saïgon), des visites bien pensées et guidées vous offriront une vision panoramique de ce pays de rizières

12 jours à partir de 1465€

habitants marché ethnique Ha Giang

Hors des sentiers battus / Vietnam

Peuples des cimes

Un voyage totalement hors des sentiers battus, placé sous le signe de la rencontre et du partage, à travers les plus beaux secteurs montagneux

11 jours à partir de 700€

deux femmes apprennent écriture Yen Bai

Hors des sentiers battus / Vietnam

Rizières et marchés ethniques du Nord Vietnam

Ce voyage vous fera passer par les plus belles rizières en terrasses du Vietnam, découvrir les marchés en couleurs et les authentiques villages

12 jours à partir de 859€