Nous contacter
ancien village vietnam
Guide Culturel du Vietnam

En raison de sa tradition confucianiste, l’éducation est un pilier de la nation vietnamienne. Elle est devenue une priorité du gouvernement vietnamien afin de soutenir un taux de croissance du PIB entre 6 et 8,5 % depuis plus d’une décennie.

Pour ce faire, l’Etat consacre plus de 16% du budget national à l’éducation au Vietnam avec des résultats impressionnants puisque le Vietnam peut s’enorgueillir d’avoir un taux d’alphabétisation de 96%. Un système éducatif qui a pour vocation de ne pas exclure puisque l’école est présente dans les zones les plus reculées où vivent nombre de minorités ethniques même si cela peut ressembler à de l’assimilation culturelle.

ecoliers de l'ecole primaire
Des écoliers d'une école primaire au Nord du Vietnam

Fondements du système éducatif vietnamien

Sous domination chinoise pendant plus de mille ans, le système éducatif vietnamien s’est construit selon les préceptes confucéens qui sont encore aujourd'hui un modèle social pour les Vietnamiens. S’attachant à la première vertu confucéenne qui est de consacrer l’éducation comme valeur fondamentale, l’empereur de la dynastie Ly, Lý Thánh Tông fonda en 1070 à Hanoï, qui s’appelait alors Thang Long, le temple de la Littérature, première université du Vietnam, qui servait d'académie confucéenne. Enfants de la noblesse et de l’aristocratie poursuivaient leurs études pour devenir lettrés et hauts fonctionnaires.

L’élite de la culture savante du Vietnam s’est formée dans ce temple confucéen d’une grande grâce architecturale pendant des siècles, de 1076 à 1915. En témoignent les 82 stèles doctorales reconnues par l’Unesco comme mémoire de l’humanité que les étudiants d’aujourd’hui viennent toucher dans le souhait d’avoir de la chance lors de leurs examens. Le temple de la Littérature de Hanoi est par ailleurs toujours le lieu de célébration de leur diplôme pour les étudiants qui revêtent à cette occasion, leur costume traditionnel.

remise diplomes au temple de Littérature
Cérémonie de la remise de diplôme des étudiants au Temple de Littérature de Hanoi

La visite du temple de la Littérature à Hanoï, la capitale vietnamienne, est une visite incontournable pour le voyageur qui veut comprendre les fondements de l’éducation au Vietnam. Apprendre est toujours une obligation morale. Ho Chi Minh lui-même n’a eu de cesse de le répéter. D’ailleurs, sa maxime est très souvent inscrite sur le fronton des écoles : « Il faut juste 10 ans pour faire pousser un arbre mais 100 ans pour éduquer un homme ».

L’éducation vietnamienne aujourd’hui

sur chemin de l'ecole
Sur le chemin de l'école

Le système éducatif vietnamien se compose du préscolaire (qui englobe les crèches et garderies familiales pour les enfants âgés de 3 à 36 mois) du primaire, des deux cycles du secondaire et du supérieur. Seule la scolarité à l’école primaire est obligatoire et gratuite. Celle-ci comporte cinq niveaux (classes 1 à 5) et accueille les enfants âgés de 6 à 10 ans. Devant le nombre élevé d’élèves et le manque d’enseignants surtout dans les zones rurales, les élèves vont en cours soit le matin (7h- 11h), soit l’après midi (13h-17h). Ils étudient du lundi au samedi et sont en congés au moment du Têt, le nouvel an lunaire vietnamien, et en été, de mi-juin à mi-août. Si l’école publique est en théorie gratuite, les parents doivent payer les livres et les fournitures mais également donner une petite enveloppe au professeur afin que celui-ci s’occupe convenablement de leur enfant. Il est également bien vu que l’enfant suive les leçons privées dispensées par le professeur qui voit là un bon moyen d’améliorer un maigre salaire.

Le gouvernement a fait depuis des années des efforts considérables pour rendre accessible au plus grand nombre, l’école primaire sur l’ensemble du territoire vietnamien même dans les zones montagneuses les plus reculées. Si vous avez l’occasion de faire un trekking dans le nord du Vietnam vous serez surpris de voir une école nichée dans un relief sauvage et très escarpé où vivent en autarcie les minorités ethniques. Ce sont très souvent de très jeunes enseignants qui y sont dépêchés pour effectuer leurs premières armes. Des conditions de vie extrêmement difficiles qui valent aux professeurs une grande reconnaissance de la part des populations locales. Un respect aux professeurs que l’on retrouve d’ailleurs à travers le pays et qui se manifeste une fois par an lors de la journée des enseignants.

L’enseignement secondaire de base, regroupe quant à lui, les classes 6 à 9 et accueille les enfants âgés de 11 à 14 ans. Le deuxième cycle d’enseignement secondaire, classes 10 à 12, rassemble les élèves âgés de 15 à 18 ans. La fin de cycle est marquée par le baccalauréat et permet de passer les examens d’entrée à l’université, un moment crucial dans la vie des élèves du secondaire. Dans les zones agricoles,  l’utilité du secondaire supérieur apparaît faible aux familles, rapportée aux coûts induits. Beaucoup d’enfants de paysans arrêtent alors l’école durant le secondaire pour aider leurs parents.

L’accès à l’enseignement supérieur reste difficile (le taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur est actuellement de 25 % au Vietnam). L’université représente environ 57 % des établissements d’enseignement supérieur et offre des formations de trois à quatre années qui préparent aux diplômes d’études universitaires.

Les ministres successifs ayant favorisé les partenariats avec l’étranger, nombre d’étudiants vietnamiens partent étudier à l’étranger et notamment en France grâce à l’obtention de bourses d’études. L’école vietnamienne dans son ensemble reste élitiste puisqu’il y a toujours des examens, des concours. Les meilleurs élèves de chaque école sont incités à suivre des cours de niveaux plus élevés pour préparer les concours provinciaux puis nationaux. Depuis quelques années, on voit une explosion du nombre des écoles privées au Vietnam. La classe moyenne et surtout la classe aisée dépensent des sommes considérables dans l’éducation de leurs enfants en les mettant dans des écoles privées où un enseignement de meilleure qualité est souvent dispensé par des professeurs étrangers, signe de prestige.

Le système éducatif vietnamien est à un moment clé de son évolution, tiraillé entre son héritage de la logique confucéenne, les cadres contraignants d’une république socialiste et les réalités économiques, sociales et culturelles de l’ouverture internationale.

remise des cadeaux pour écoliers ho thau
Amica Travel offre les cadeaux pour les écoliers de l'école Ho Thau

Besoin de conseil pour votre voyage ?

Notre conseiller(ère) vous répondra sous 48H

Contactez-nous

Vous aimeriez peut-être également lire

village vannerie a Phu Vinh

La vannerie vietnamienne

Chaque famille vietnamienne possède au moins un objet issu de la vannerie traditionnelle qui fait partie intégrante de leur culture depuis plusieurs millénaires.

Les marionnettes sur l'eau

Les marionnettes sur l’eau constituent un art populaire très répandu dans le Nord du Vietnam

Le théâtre vietnamien

Le théâtre vietnamien classique comporte deux grands modes de représentation distinctives