Contactez - Nous

Agence locale, spécialiste des voyages sur mesure : Vietnam, Laos, Cambodge & Birmanie Demande de devis

Amica Travel vous offre à travers ses “Secrets d’ailleurs” des expériences intenses et émouvantes, comme rarement vous en vivrez.

Bougez selon votre humeur du moment

Vous êtes l’artisan et le créateur de votre circuit. La durée du séjour, l’itinéraire, les prestations sur place, tout est 100% personnalisable.

Retrouvez nos suggestions de circuits

L’équipe d’Amica Travel souhaite vous faire découvrir et aimer l’Asie du sud-est, la magie de ses paysages, la variété de ses cultures et l’hospitalité de ses populations.

Les légendes

légend Vietnam

La perle :

Grâce à l'arc magique offert par un génie, le roi An Dương Vương arriva à défaire l'armée chinoise. Ne pouvant lutter à armes égales avec ce dernier, le général chinois Triệu Ðà dut faire la paix et dépêcha son fils Trọng Thủy à la cour de Âu-Lạc en gage de bonnes relations entre les deux pays.

Trọng Thủy arriva à conquérir le coeur de la fille du roi An Dương Vương et devint ainsi le conseiller intime du roi. Malgré l'affection et l'amour qu'il portait à sa femme Mỵ Châu , il ne perdait pas de vue la mission dont l'avait investi son père: neutraliser l'arme magique qui permettait d'assurer la suprématie du roi An Dương Vương. Cet engin miraculeux était bien gardé dans un endroit connu seulement par le roi et sa fille. Celle-ci, après maintes demandes insistantes de Trọng Thủy, lui montra cette arme magique dont la gâchette était constituée par une griffe de la Tortue d'Or. Profitant d'un moment d'inattention de la princesse, Trọng Thủy réussit à décrocher la griffe de la Tortue d'Or et à la remplacer par une imitation similaire. Puis, peu de temps après, il prétexta la mauvaise santé de son père et demanda au roi de lui permettre de rendre visite à son père. Avant son départ, il demanda à sa femme : "Comment nous retrouver en cas de séparation brusque?", à quoi elle répondit : "Tu peux me repérer facilement car en cas d'urgence je jetterai sur mon passage les duvets blancs de mon manteaux”.

Etant convaincu que l'arme magique ne possédait plus les vertus dévastatrices, le général chinois se lança à l'attaque du royaume Âu-Lac. Toujours confiant en la puissance de son arc magique, le roi An Dương Vương alla chercher son arme pour détruire les ennemis. Ayant constaté que l'arme était détraquée, le roi prit la fuite en sautant sur son cheval et en emmenant sa fille en direction de la mer. Arrivé près du rivage, il s'écria "Génie de la Tortue d'Or, venez à mon secours". Celui-ci apparut aussitôt et pointa son index vers le roi en disant " L'ennemi est derrière vous, sur la croupe du cheval".

Le roi se retourna, vit sa fille avec la traînée de plumes blanches semées sur la route qu'il avait suivie. Furieux, il sortit son épée, tua Mỵ Châu et suivit le génie de la Tortue d'Or dans la mer. Guidé par les plumes d'oie, Trọng-Thủy vit le corps de sa femme morte sur la plage. Le sang qui s'en échappait fut ingurgité par des huîtres et se transforma en perles. Désespéré Trọng-Thủy ramena le corps de sa femme à Cổ-Loa et se suicida en se jetant dans un puits près de la tombe de Mỵ-Châu.

La chique de bétel :

Jadis, sous le règne du roi Hùng Vương IV, vivaient deux frères jumeaux, Cao Tân et Cao Lang, qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Ils suivaient les cours d'un vieux maître du village qui avait une fille unique dont la beauté recueillait tous les hommages de tous les jeunes de la région.

Le vieux maître se prit d'affection pour les deux. Il désirait accorder la main de sa fille à l'un d'eux, de préférence l'aîné car selon la coutume vietnamienne, l'aîné devait se marier le premier. Pour arriver à les distinguer, il eut recours à un petit subterfuge en les invitant à dîner chez lui. Le premier à prendre les baguettes serait l'aîné.

Ce fut ainsi que Cao Tân reçut la main de sa fille sans se douter que son cadet vouait à cette dernière un ardent amour. Ils continuaient à vivre ensemble dans une harmonie complète et connaissaient un bonheur sans faille. Cao Tân n'en continuait pas moins à aimer son cadet comme avant et faisait tout pour rendre ce dernier plus heureux. Mais celui-ci, malgré cela, n'arriva pas à refouler les peines de son cœur. Il décida de les quitter et partit à l'aventure. Après tant de jours de marche, il finit par tomber d'épuisement sur la route et fut transformé en un bloc de calcaire d'un blanc immaculé.

L'aîné, pris d'une inquiétude grandissante pour son frère, partit à sa recherche. Il suivit le même chemin pris par son cadet. Un beau matin, après tant de jours de marche, il arriva près du bloc calcaire, s'y assit et succomba. Il fut métamorphosé en un bel arbre haut avec des palmes vertes et des petits fruits oblongs. L'arbre commença à étendre sa ramure et son ombre au dessus de l'amas calcaire comme pour le protéger des intempéries.

Restée sans nouvelles de son mari, la jeune femme, quitta à son tour la maison et se mit en quête de son époux. Elle parcourut des champs et des prairies, traversa des villages et arriva enfin un jour tout près de l'arbre. Fatiguée par la marche, elle s'adossa au pied de l'arbre, mourut à son tour et fut changée en une plante dont les lianes s'enroulèrent autour du tronc de l'arbre avec de larges feuilles d'un vert intense en forme de cœur.

C'est l'une des coutumes vietnamiennes qu'il faut respecter lors de la fête du mariage. Il y a toujours du bétel, des noix d'arec et des feuilles d'un vert intense en forme cœur qui font partie des cadeaux de mariage et qui symbolisent l'union éternelle.