Contactez - Nous

Agence locale, spécialiste des voyages sur mesure : Vietnam, Laos, Cambodge & Birmanie

Amica Travel vous offre à travers ses “Secrets d’ailleurs” des expériences intenses et émouvantes, comme rarement vous en vivrez.

Bougez selon votre humeur du moment

Vous êtes l’artisan et le créateur de votre circuit. La durée du séjour, l’itinéraire, les prestations sur place, tout est 100% personnalisable.

Retrouvez nos suggestions de circuits

L’équipe d’Amica Travel souhaite vous faire découvrir et aimer l’Asie du sud-est, la magie de ses paysages, la variété de ses cultures et l’hospitalité de ses populations.

Les Co Ho

Femme et enfant Co Ho au Centre du Vietnam - Amica Travel
Femme et enfants Co Ho dans le Centre du Vietnam 

Les Hauts-Plateaux du Centre du Vietnam constituent l’habitat de beaucoup de groupes ethniques, dont les plus importants sont les Bahnar, les Sedang, les Mnong) et les éléments implantés dont les Co Ho. Alors, qui sont-ils ? Quelles sont les caractéristiques de cette ethnie?

Les Co Ho se composent plusieurs groupuscules locaux : Xrê, Nop (Tu Nôp), Co Don, Chil, Lat (Lach), To ring (Tring). Chacun pratique ses activités productives, mais essentiellement c’est de planter le riz. A part les Xrê qui pratiquent la culture du riz dans les rizières inondées, les autres groupes cultivent sur les mir qu’ils changent périodiquement.

Généralement, les techniques culturales et les outils qu’ils utilisent ne les différencient pas les autres ethnies minoritaires des Tay Nguyen, sauf pour le groupe Chil, qui utilise un outil particulier, le P’hal, ce qui est constitué d’un manche en bois embouté d’une pièce plate en fer d’environ 28 cm de long et de 3 à 4 cm de large, pour semer en poquet. Les Co Ho plantent le riz sur les brûlis en commun avec les maïs, le manioc, les courges, le luffa, les haricots…

À présent, les Co Ho vivent essentiellement dans la province de Lâm Đồng dans de longues maisons construites sur pilotis avec un toit en deux éléments couverts de paille, des cloisons en bambou tressé recouvrant la paille pour lutter contre le froid et avec un escalier.

Chez les Co Ho, on prend trois repas en famille par jour. En particulier, les Co Ho ont l’habitude de manger avec les doigts, donc les aliments sont souvent préparés secs.

L’habit féminin traditionnel des Co Ho est le pagne indigo tissé de fils de couleurs différentes, les hommes portent le langouti. Quand il fait froid, on se drape d’une couverture légère. La jeune fille Co Ho apprend à tisser dès son jeune âge pour se constituer une corbeille de mariage.

Dans la famille des Co Ho, la femme joue un rôle le plus important. Elle détient l’initiative dans le mariage. Après le mariage, le garçon habite chez sa belle-famille.

À propos des cultes, les Co Ho croient que toutes les facettes de la vie sont décidées par des forces surnaturelles et dans leur concept, il y a les bons génies qui protègent les hommes et aussi les mauvais esprits qui sont à l’origine des malheurs. Ils croient également que les génies aiment la viande et l’alcool. C’est pourquoi, en fonction de l’importance de la cérémonie, on sacrifie de différents animaux dont un buffle, un cochon, une chèvre ou un poulet, acccompagné d’alcool.

Sourires des enfants Co Ho - Amica Travel
Sourires des enfants Co Ho

Lors de la rentrée des récoltes, normalement au mois de décembre, les Co Ho organisent la fête du Têt ou du Nouvel An, ce qui dure de 7 à 10 jours au cours desquels les gens se rendent visite. À cette occasion, les familles offrent un buffle en sacrifice. Cette fête se déroule en plein air, soit devant la maison du propriétaire du buffle, soit devant celle du chef du village, soit sur une place élevée du village. C’est seulement après le Têt que les Co Ho mangent du riz nouveau, et s’occupent des affaires importantes comme bâtir leur maison, déplacer le village...

Source : Mosaique Culturelle des ethnies du Vietnam (Maison d’édition de l’éducation - 2003)

Nos idées de voyage au plus près des ethnies au Vietnam :